AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  StaffStaff  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Recherche dessinateur pour champions LoLiens

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Recherche dessinateur pour champions LoLiens   Ven 25 Oct 2013 - 11:13

Bonjour.

Alors voilà je recherche un dessinateur de talent pour donner vie à mes créations.

Je sévis en effet comme créateur de champions sur le jeu League of Legend.

Je pense avoir une certaine maitrise aujourd'hui au niveau de la création et de l'imagination.

Vous trouverez ici une liste de lien vers mes 49 champions actuels créés --> Liste de mes champions


Ce que je cherche, au delà d'un bon dessinateur, c'est un dessinateur qui saura comprendre à la fois l'image que je me fais de mes champions tout en ajoutant les détails, les éléments qui manquent à ma vision. Je voudrais qu'on puisse discuter échanger, et je voudrais pouvoir oser dire si il y a quelque chose que j'estime devoir faire changer.... (ce qui n'est pas facile à faire!)
Comment faire pour vous convaincre maintenant...

Et bien sachez que dans mon bestiaire il y a entre autre....
un essaim d'abeille à forme humaine, une tortue élémentaire sur un trône lévitant, une petite fille fantôme portant une grosse grenouille comme une peluche, des jumeaux enfants vampires, un shaman, un guerrier tribal, un guerrier "du vent", un cuisinier avec une marmite à la place du bide (comme une bétonneuse), un homme avec un trou à la place du cœur dans lequel il trempe son pinceau,  sumo, flutiste, femme-pieuvre, etc etc etc !

Enfin, je vous poste ici "l'histoire" (relativement longue) que j'ai écrite pour mon dernier champion sorti:

Tout commença 2 ans avant l’invasion noxienne sur Ionia. À cette époque, Hori n’était encore qu’un simple moine du monastère de Shojin. Cependant il était l’un des plus anciens et des plus sages. Chaque jour, au sommet des montagnes, il méditait à la recherche de la paix intérieure. Il ouvrait son esprit au monde et tentait de sentir les énergies furieuses afin de mieux comprendre comment elles naissaient, d’où elles venaient, et comment les apaiser… Il arriva un jour qui changea sa vie. Alors qu’il était en transe, en proie au froid, aux vents et aux courants de haine traversant le monde, sa conscience atteignit les rivages lointains du continent sur lesquels se trouvaient en première ligne Noxus.
Le choc fut terrible. La fureur, la colère, la haine qui circulait là-bas était sans commune mesure avec tout ce qu’Hori avait pu sentir jusqu’ici. Il en conçut une peur sans fin, une angoisse indélébile, un sentiment de danger imminent. Mais parce qu’il n’était pas simplement un homme ordinaire mais bien un moine de Shojin, il prit le temps de palper ses courants de haine et tenta même d’y faire pénétrer sa propre conscience apaisée. Hélas, cela n’eut pour seul effet que de le laisser groggy, inconscient 3 jours durant jusqu’à ce que d’autres moines inquiets ne le retrouvent.
Une fois de retour au monastère et rétablit, Hori s’enferma à nouveau dans la méditation. La conscience de sa propre faiblesse, de l’impuissance de sa sérénité, le forçait à remettre en cause toutes ses croyances. Cependant après 3 mois de méditation, Hori retrouva le chemin de la paix intérieur et conclut que son échec face aux courants haineux de la côte n’était dû qu’à son manque d’entrainement et sa naïveté conforté par une vie entière isolé dans ce monastère. Et au fond de lui Hori savait que ni lui, ni son peuple ne pourrait résister à de tels flots de fureur s’ils venaient à se déverser sur Ionia.
C’est pourquoi après s’être préparé, 1 an avant l’invasion noxienne, Hori partit pour le continent. Tous les deux jours il parcourait le plus de distance possible, et les autres jours il méditait en quête de plus de fureur à affronter. Au fur et à mesure de son périple, sa conscience en vain à repérer une région où la fureur n’avait pas d’égale, surpassant celle même de Noxus. Une région apparemment désertique où pourtant les courants de colère formaient des tourbillons happant toujours un peu plus l’esprit d’Hori. C’est là qu’il devait aller.
Ainsi lorsqu’éclata la guerre en Ionia. Hori venait-il tout juste d’arriver au milieu des Fyrones Flats. Son esprit dont la force s’était décuplée depuis son départ sentit l’invasion de sa patrie et pendant un instant Hori hésita. Mais sa place n’était pas là-bas, pas encore. Il n’était pas encore assez fort, assez paisible. Regarder à travers son esprit les souffrances de son peuple, ne ferait que renforcer sa détermination, ne ferait que rendre plus forte la paix qu’il trouverait au-delà de la douleur. Aussi c’est au milieu de nulle part qu’Hori s’assit en tailleur et débuta la méditation la plus longue de mémoire de moine Shojin.
Pour la première fois depuis qu’il avait pénétré cette région furieuse Hori ouvrit son esprit pleinement, totalement, sans aucune limite. L’avalanche de sentiment fut enivrante, saisissante, elle faillit réduire son esprit en charpie, dévorer ses pensées mais Hori tint bon. Il sacrifia le lien qui l’unissait à son corps et se laissa emporter. La tempête durant 7 jours. Au bout de ces 7 jours, la fureur, sans se calmer, prit forme. Tourbillonnante, dansante, en chute perpétuelle, une masse spirituelle semblable à un dragon sembla libérer Hori pour lui faire face.
- Qui es-tu pour résister au dragon petit homme ?
- Je suis Hori, un moine de Shojin, et je ne céderais pas devant ta fureur. Je comprends mieux maintenant pourquoi j’étais attiré ici. Qu’y-a-t-il de plus puissant que la colère d’un dragon ? Mais sache que je n’ai pas peur. Je t’ai cherché et maintenant que je suis là, je t’apaiserais.
- Ha ! Petit homme tu es bien courageux… Mais ton esprit n’a aucune chance face à celui d’un dragon !
- Ce n’est pas pour mon esprit que je m’inquiète mais pour mon corps. Tu auras vite fait de me vaincre une fois mon corps aura dépérit. Si vraiment tu es un si puissant dragon, protège mon corps et affronte moi à armes égales ! À moins bien sûr que tu ne craignes de voir ta fureur s’éteindre…
- Haha ! Tu crois pouvoir duper un dragon si facilement ?! Cependant je t’accorde une chose, je m’ennuie. Et cela rendrait mon plaisir bien moindre et bien plus court si je laissais ton corps périr avant ton esprit… Faisons un marché…. Tu me laisses pénétrer ton esprit et moi je m’occupe de maintenant ton corps en vie... Marché conclu ?
- Hmm… Encore une chose….
- QUOI ENCORE PETIT HOMME !
- Si je gagne…
- SI TU QUOI ? Hahaha ! Pauvre fou… Quoi si tu gagnes ?!
- Si je gagne… tu devras me servir.
- SOIT !
Et c’est sur cette dernière parole que l’esprit du dragon plongea sur Hori. Et, tandis que dans le monde des esprits deux d’entre eux fusionnaient, sur Runeterra, un dragon majestueux vint se poser et entourer Hori de son corps…
La lutte entre Hori et le dragon dura 9 années. Au début il arrivait fréquemment qu’au milieu du désert des Fyrone Flats, le corps d’Hori se mette à hurler une haine sans fin ou bien à frapper et mordre le dragon qui le protégeait. Mais avec le temps les choses s’équilibrèrent. Parfois Hori arrivait presque à prendre le dessus mais alors le dragon laissait les images d’Ionia envahie filtrer dans leurs esprits et alors le calme du moine s’évaporait aussitôt pour laisser place à une colère utile au dragon.
Cependant la dernière année quelque chose changea dans leur lutte incessante… Le dragon semblait moins concentré, il donnait même parfois l’impression d’être ailleurs ou de simplement tenir Hori à distance. Et finalement lorsqu’arriva le jour où Hori pu recouvrir de son propre esprit celui du dragon, la vérité se révéla à ses yeux en même temps que la lumière lorsqu’il rouvrit les paupières pour la première fois en 9 ans…
- J’ai gagné ! J’ai gagné. Dragon, j’ai gagné…
- Bravo petit homme…
Il y eut un instant de silence pendant lequel Hori regarda autour de lui. Il ne voyait partout que des écailles d’un bleu azuré. Seul au-dessus de sa tête s’écoulait un flot de lumière brulant. Cependant que cette vision merveilleuse emplissait ces yeux, une odeur de pourriture, de sang et de viscère envahit ses narines. Bien que son esprit ait saisi la situation Hori ne put s’empêcher de se débattre pour sortir de sa gangue d’écaille et voir ce qu’il redoutait. Le dragon, son dragon, avait été littéralement dévoré.
- Mais pourquoi n’as-tu rien dit ???
- Pourquoi l’aurais-je fait…. ? – Le dragon respirait à peine et ne communiquait plus que par l’esprit –
- Nous aurions pu nous arrêter ! Je t’aurais défendu !
- Ce n’était pas dans les termes de notre marché….
- Mais… mais c’est ridicule ! – Hori se rendait compte que le dragon était devenu plus qu’une simple épreuve pour lui –
- Nous autres, dragons, sommes aussi furieux que fier. Je pensais te vaincre rapidement, mais tu as résisté et lorsqu’ils sont venu je ne pouvais ni les combattre, ni m’enfuir. Je devais protéger ton corps, respecter le marché…
- Alors… Cela signifie que je ne mérite pas ma victoire… Je suis tellement désolé dragon, je n’ai jamais voulu ça.
- Tu mérites ta victoire. C’est ta résistance qui m’a vaincu. J’ai payé. Et puis…. Je ne sais pas si j’aurais respecté ce marché il y a 9 ans…
Des larmes silencieuses coulaient le long des joues du moine. Il s’était rapproché de la tête défigurée du majestueux dragon d’autrefois. Et tandis qu’il caressait la bête il se lamenta.
- Je ne suis qu’un idiot. Par ma faute tu vas mourir, et je n’ai même pas réussi à atteindre la Grande Sérénité…
- Ne sois pas condescendant petit homme. Je meurs par ma seule arrogance. Sache aussi que tu n’as pas échoué… Comme en toute chose réside son contraire, dans la sérénité doit résider la fureur… Ne l’oublie pas… Maintenant dis-moi, veux-tu toujours de moi à ton service ?
- Oui. Non. Je t’aurais voulu à mes côtés. Mais je me rends compte que je ne connais même pas ton nom…
- Otohime.
Et sur ces mots le dragon se laissa glisser sur le flanc révélant une profonde plaie sur sa poitrine. Il enfonça alors sa patte griffue dans la plaie et l’en ressortie rouge sang. Tenant entre ses griffes un cœur battant furieusement et rayonnant d’une lumière pourpre, le dragon l’appuya sur la poitrine d’Hori jusqu’à ce qu’il y pénètre magiquement.
- Te voilà un vrai petit homme maintenant…
Et en effet, Hori s’était… tassé. Car un cœur de dragon n’est pas une chose facile à contenir pour un corps d’homme. Et ce n’est qu’en resserrant toutes les cellules de son corps qu’Hori pouvait le faire. Il était donc véritablement devenu, à proprement parler, un petit homme…
Il fallut 1 semaine à Hori pour faire une sépulture à celui qui était devenu avant qu’il ne s’en aperçoive un ami. Après quoi Hori rentra chez lui afin de participer à l’apaisement du sud. Et ce n’est que très récemment qu’il décida de rejoindre la League. Pour défendre Ionia et pour satisfaire une vieille amie selon ses propres mots…

« Dans tout homme de paix réside un cœur de fureur… »



Voilà... Alors y a-t-il quelqu'un d'intéressé?! é_è
Revenir en haut Aller en bas
 
Recherche dessinateur pour champions LoLiens
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Nouvelle recherche] dessinateur pour comic-book, le retour
» Recherche dessinateur pour story-board
» Cherche dessinateur pour kit de communication
» Scénariste recherche dessinateur :)
» [Recherche]-Dessinateur comfirmé.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Francophone deviantART :: Activités (ré)créatrices :: Les collaborations-
Sauter vers: