AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  StaffStaff  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Style

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Elfiane
Membre sympa
avatar

Féminin Nombre de messages : 107
Age : 26
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Re: Style   Dim 25 Oct 2009 - 18:02

LG~Nimbus a écrit:

Chapitre 17 : Les sorcières

Citation :
Quelques secondes plus tard, le ballon émergea totalement du nuage, et continua de s'élever, toujours aussi rapidement vers les cieux.
Quel spectacle !
Juste au-dessus de leurs têtes trônait l'énorme globe du ballon. Devant eux, l'Aurore flamboyait, avec plus d'éclat et de grandeur que jamais. Elle était partout, ou presque, et c'était un peu comme si eux-mêmes en faisaient partie. d'immenses rubans incandescents tremblotaient et se déployaient, telles des ailes d'anges ; des cascades luminescentes dévalaient des roches invisibles pour former des mares tourbillonnantes ou rester suspendues comme de gigantesques chutes d'eau.
Lyra demeura bouche bée devant ce spectacle, puis elle baissa les yeux et découvrit une chose plus merveilleuse encore.
Aussi loin que portait le regard, jusqu'à l'horizon, et dans toutes les directions, s'étendait une mer blanche, agitée et infinie. Des sommets arrondis et des abîmes vaporeux se dressaient ou s'ouvraient ici et là mais, dans l'ensemble, on avait l'impression d'une masse de glace compacte.
Du point de vu du macro-style, la description correspond à l'ordre dans lequel Lyra découvre cette vision magnifique de l'aurore boreal surplombant une mer de nuage.
Difficile de faire plus beau.



En effet, difficile de faire plus beau ^^ Voyons maintenant pourquoi!


"Quelques secondes plus tard, le ballon émergea totalement du nuage, et continua de s'élever, toujours aussi rapidement vers les cieux.
Quel spectacle !
Juste au-dessus de leurs têtes trônait l'énorme globe du ballon. Devant eux, l'Aurore flamboyait, avec plus d'éclat et de grandeur que jamais. Elle était partout, ou presque, et c'était un peu comme si eux-mêmes en faisaient partie. D'immenses rubans incandescents tremblotaient et se déployaient, telles des ailes d'anges ; des cascades luminescentes dévalaient des roches invisibles pour former des mares tourbillonnantes ou rester suspendues comme de gigantesques chutes d'eau."



Encore une fois, Pullman se sert d’adjectifs descriptifs et de mots précis pour décrire la scène. On peut aussi noter qu’il décrit ses personnages par rapport au paysage. « Elle était partout, ou presque, et c'était un peu comme si eux-mêmes en faisaient partie. » Cela permet de créer un sentiment de grandeur. (Enfin, moi ce que je vois quand je lis ça, ça ressemble à des petits personnages en contre-jour au milieu d’un fond très lumineux)


La partie qui suit (D'immenses rubans incandescents…) est très poétique et remplie d’images (et de personnifications!) D’abord, des rubans incandescents, on ne voit pas ça à tous les jours, et puis les comparer à des ailes d’anges, ça renforce l’image de magnificence. Même chose pour les « cascades luminescentes ». En fait, Pullman prend bien soin d’extrapoler toutes les images qui rapporterait à un mouvement lumineux. En se concentrant sur cette idée, il parvient parfaitement à toucher le lecteur.


"Lyra demeura bouche bée devant ce spectacle, puis elle baissa les yeux et découvrit une chose plus merveilleuse encore.
Aussi loin que portait le regard, jusqu'à l'horizon, et dans toutes les directions, s'étendait une mer blanche, agitée et infinie."



La partie soulignée est une gradation ; l’auteur veut indiquer un sentiment d’omniprésence de la mer de nuages, il commence donc par dire qu’elle est au loin, puis qu’elle touche l’horizon et, pour finir, qu’elle est partout! Il aurait pu seulement dire « Dans toutes les directions s’étendait une mer… » mais il aurait perdu l’aspect gigantesque, causé par la longueur et la largeur qu’il a signifiées avec les deux autres termes. Il fait un rappel de l’idée de grandeur en ajoutant que la mer de nuages est « infinie ».



"Des sommets arrondis et des abîmes vaporeux se dressaient ou s'ouvraient ici et là mais, dans l'ensemble, on avait l'impression d'une masse de glace compacte."


De même, ce qui ressort dans tout le paragraphe, c’est une sensation de douceur et Pullman a encore veillé au grain. L’effet majestueux et pur est créé encore une fois par les adjectifs : des sommets ARRONDIS et non escarpés, des abîmes VAPOREUX (quel oxymore ici!)… Rendre un paysage désertique agréable à l’œil, c’est un défi de taille… Et pourtant! Le mot « abîme » a une connotation très négative, qui est, cependant, totalement renversée par le mot « vaporeux ».
Tout est matière de précision, de justesse chez Pullman. Avec un champ lexical bien défini, une dose mesurée d’adjectifs et un peu de poésie, il fait ressentir aux lecteurs ce qu’il veut qu’ils ressentent, rendant par le fait même ses descriptions de paysages très intéressantes.


Et voilà pour le deuxième extrait! Je laisse mijoter ça un peu avant d'analyser le troisième.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elfiane.deviantart.com/
Link3r
Membre sympa
avatar

Masculin Nombre de messages : 97
Age : 26
Localisation : France
Date d'inscription : 21/04/2010

MessageSujet: Re: Style   Dim 25 Avr 2010 - 1:32

Je vous trouve un poil complexes dans votre idée du style.

Je n'ai jamais aimé décortiquer des textes en petits morceaux (même si ça peut s'avérer utile). Pour avoir un style d'écriture, il faut un peu de travail et d'imagination. Je pense pouvoir te donner quelques conseils qui me permettent de progresser et d'écrire avec style et naturel, toutefois je ne suis pas une référence. J'ai procédé comme ça, et à l'heure actuelle c'est comme ça que je fonctionne encore.

Il n'y a pas besoin de connaissances techniques: Personne ne dit "oh je vais caser une oxymore ici" au moment d'écrire, même si (je tiens à nuancer mon propos), cela peut te permettre de comprendre mieux ta propre facon d'écrire, cela ne se sert à rien de se focaliser sur l'aspect technique de ton travail. Si tu écris de manière claire et naturelle, sans te forcer, tes lecteurs comprendront d'autant mieux.

La pire erreur que tu puisses commettre est, à mes yeux, de vouloir à tout prix de "donner un style".

N'hésite pas à te "lâcher", à te lancer dans des textes juste pour le plaisir d'écrire le plus naturellement, relis toi, et essaye de voir ce qui te semble le plus naturel, qui correspond le mieux à ce que tu cherches à exprimer, et tu verras qu'assez vite les automatismes prennent place et forment ta "patte"

Lis beaucoup de livres, notamment dans des domaines littéraires qui ne te sont pas familiers (personnellement, je suis fan de Fantasy, mais les romans de Camus, notamment la Peste ou l'Etranger, ont eu une influence décisive sur ma manière d'écrire)

Le dernier conseil que je te donne est à mes yeux le plus important:
Ecrire, c'est avoir en permanence un regard critique sur son propre travail.

Ta capacité à te relire, à effacer et à recommencer est aussi importante que ta capacité à écrire naturellement. Ne jamais se tenir à un produit, si parfait qu'il puisse te sembler, toujours prendre du recul, tester, recommencer.

Bon j'avais l'intention de faire un post court, mais il se trouve que je me suis un peu laisser emporter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://link3r.deviantart.com/
 
Style
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [ROM ROM 2.2] MIUI ROM for Desire (versions 0.9.17 et 0.9.20, iOS style)
» [SOFT] iPhoneToday : Interface Style i Phone [Gratuit]
» Mettre un "Design Blog" dans over-blog (modifier la feuille de style .css)
» Le meilleur style de combat rapproché ?
» FORD 1934 FLAT BED FARMER STYLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Francophone deviantART :: Divers - Tuto, Art, Ciné, Etc. :: Littérature-
Sauter vers: