AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  StaffStaff  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [WIP] Venemun-Est

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [WIP] Venemun-Est   Mar 29 Avr 2008 - 22:42

Bonsoir Bonsoir Chèrs Devianteurs :p ( Ca se dit ? XD )

J'aurai besoin de votre avis concernant le début d'une " peut-être futur nouvelle " ^^ . Ce n'est que le début, qu'une ébauche du début même, mais j'ai besoin de votre avis pour savoir si cela vaut le coup de la continuer ou non ! ^^ N'ayez pas peur de critiquer, au contraire, ca m'aidera pour la suite ! ^^



Ses poumons lui brûlait la poitrine. C’était comme ci une coulée de lave venait doucement , avec malice et plaisir s’introduire en sa gorge, laissant la douleur le tétaniser. Le sang lui battait aux tempes, et sa vue était si trouble qu’il était incapable de définir ce qui se trouvait devant lui. Il avait couru, pendant des heures, des jours peut être même. Tout ce qui comptait pour lui, c’était de s’enfuir aussi loin qu’il le pouvait. Il ne se rappelait plus ne rien. Aucun souvenir ne venait lui effleurer l’esprit, si ce n’est cet atroce nuit sanglante. Samüel porta sa main à sa bouche, comme pour empêcher les mots de s’échapper du seuil de ses lèvres. Il fallait qu’il se taise. Aucun mot, aucune syllabe ni même l’ombre d’un soupçon ne devait être révéler. Cette nuit devait resté secrète, quoi qu’il en advienne. Le jeune homme s’effondra sur le sol, cherchant à tatôn un quelconque objet tranchant. Il devait celer le pacte, ou il serait perdu à jamais. Un bout de verre glissa sur ses veines, laissant le sang couler à flot. Il lécha le liquide rouge, et pria pendant quelques minutes, jetant des regards meurtriers et assassins au champ de tournesol qui se trouvait derrière lui. Personne ne devait savoir. Personne. Samuel finit par entourer sa plaie d’un bandage trouvé au fond de sa poche. Le soleil commençait à se lever, plongea le champ de tournesol dans une aube proche. L’homme se leva, et marcha d’un pas tranquille vers le village le plus proche, comme ci son coup de folie n’avait été qu’une simple illusion. Après tout, peut être était il juste un fou comme tout ses êtres humains.

On ne s’aperçu de rien pendant trois longs jours. Pourtant, d’ habitudes, leurs cries joyeux et leurs rires cristallins résonnaient en les rues paisibles du village, mais en ces temps, tout le monde était bien trop absorbé par la fête de la Saint Jean. C’était la fête la plus importante de l’année, et faire attention a l’absences des rires des jeunes filles n’étaient pas l’une des première préoccupation des villageois. Il n’y avait que Samuel qui semblait différent. Mais il l’avait toujours été. Depuis son plus jeune âge, l’enfant était calme et serein. Sa mère ne s’était jamais plains de pleurs ou de crises de nerfs, mais avait toujours fait l’éloge d’un fils obéissant et serviable. Plus il grandissait , plus il se voyait être un jeune homme intelligent et raffiné. Il aimait la littérature, plus que tout certainement, et c’est toujours avec un vieux livre poussiéreux qu’on le voyait déambuler dans les ruelles. Se soir la encore, alors que tout le monde s’accommodait à la préparation de la fête, Samuel était plongé dans une nouvelle relique. Ses yeux sombres parcourait les lignes avec une rapidité affolante. Si quelque un l’avait surprit dans une telle frénésie , on l’aurait immédiatement accusé de sorcellerie, mais les pupilles du jeune homme s’avait quand il fallait s’arrêter. Au moindre son, il se stoppait net dans sa lecture, pour reprendre quelques secondes après, laissant les lettres défilés sous ses pupilles à une allure inhumaine. Un cri perçant et horrifié le tira de son pacte avec le diable. Il referma doucement le livre, le glissa dans la poche intérieur de son veston et laissa un sourire en coin éclaircir son pâle visage. Une femme passa devant lui, le visage marqué par l’horreur et l’effroi. Elle ne fit pas attention à lui, bien trop absorber par la peur qui habitait ses prunelles. Samuel resta immobile pendant quelques instants, les yeux dans la vague, comme habité par l’esprit d’un autre. Un sourire diabolique se dessina sur son visage. Dans la seconde qui suivit, il reprit son air calme et innocent, osant un sourcil , faisant mine de s’intriguer sur ce qui venait de se passer. Un homme sortit de sa demeure, laissant la lourde porte grincé. Il dévisagea Samuel, l’interrogant du regard. Le jeune homme n’appréciait pas beaucoup de monde, mais il vouait une réel haine pour Mr Spatnol. Un couteau à la main, le boucher s’avança vers le jeune littéraire et lui demande ce qu’il c’était passé. Samuel ne répondit rien, se contentant d’oser les épaules avant de tourner le dos au boucher. Il le détestait. Il n’avait aucune raison valable, mais il le détestait. Le garçon continua son chemin, laissant peu à peu de nombreux cris d’horreurs venir faire jubiler son cœur. Plus il se rapprochait des sons, des voies, de l’odeur de chair humaine dépiauté, plus il sentait son sang bouillir sous ses veines, son cœur palpiter d’excitation . Ses doigts ne cessait d’effleurer les pétales fanées de Tournesol écrasés au fond de sa poche, tandis qu’il sentait son cœur battre contre le vieux livre cacher en la poche intérieur de son veston. Il entendait les cris se multipliés, l’odeur immonde de pourriture humaine s’accentuer, et la dégoût dans les voies humaines s’accroîtrent. Il n’en pouvait plus d’attendre. Il couru, serrant contre le lui le livre. Il ne devait pas le perdre, ni même les pétales mortes. Samuel arriva enfin à l’endroit voulu. Il y avait quasiment tout le village réunit devant ce vaste champ de tournesol. Tout, sauf six. Il manquait 6 jeunes filles à l’appel, et il se trouve qu’elle était toutes étendues au cœur du champ de tournesol, nues et mortes. On avait supposer que c’était elles, car à vrai dire état de leurs corps ne permettaient une analysé complète de leurs personnes. Leurs chairs étaient décomposition, leurs entrailles ouvertes, les yeux sortis de leurs orbites, leurs seins entaillés, et leurs jambes désarticulés.


Merci d'avoir prit la peine de lire ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
David G. Rochette
Habitué


Masculin Nombre de messages : 368
Age : 27
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: [WIP] Venemun-Est   Mer 30 Avr 2008 - 0:59

J'étais sensé me coucher mais bon ! Alors d'une part, il faut la continuer, c'est certain. C'est seulement à la fin que tu pourras juger de l'ensemble. Le personnage me rappele Charles Whitman et Yagami Raito ce qui est plaisant. Peut-être un soupçon de Grenouille même. Bref, un bon mélange comme je les aime.

Sinon, pour ce qui est du texte en lui-même, il faudrait que tu le lises à voix haute pour voir quelle phrase te semble moins fluide, ou un peu lourde, trop longue, ect. Travailler le texte en détail en gros.

Exemple, tu as écris :
Citation :
Samüel porta sa main à sa bouche, comme pour
empêcher les mots de s’échapper du seuil de ses lèvres. Il fallait
qu’il se taise. Aucun mot, aucune syllabe ni même l’ombre d’un soupçon
ne devait être révéler. Cette nuit devait resté secrète, quoi qu’il en
advienne.

Est-ce mieux :

Samüel porta sa main à sa bouche, comme pour
empêcher les mots de s’échapper du seuil de ses lèvres. Aucun mot, aucune syllabe ni même l’ombre d’un soupçon
ne devait être révéler. Cette nuit devait resté secrète, quoi qu’il en
advienne.
Il fallait
qu’il se taise.

ou peut-être ça :

Samüel porta sa main à sa bouche, comme pour
empêcher les mots de s’échapper du seuil de ses lèvres. Aucun mot, aucune syllabe ni même l’ombre d’un soupçon
ne devait être révéler.
Il fallait
qu’il se taise.
Cette nuit devait resté secrète, quoi qu’il en
advienne.


C'est ce genre de choix qu'il faudra faire. Mais tu n'en es pas encore là =) ! Et pour ce qui est de l'orthographe, on voit ça après toutes les corrections et retouches ! Pour le moment finit là ! Je veux la suite ! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://davidgrochette.deviantart.com
steelcity
Commence à rouiller
Commence à rouiller


Masculin Nombre de messages : 2121
Age : 38
Localisation : Lozère
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: [WIP] Venemun-Est   Mer 7 Mai 2008 - 10:32

perso, je lisais des livres de "fantasy" étant jeune adulte et je trouvais toujours les histoires un peu trop édulcorées, un peut trop ciblées "grand public" genre "pas-trop-choquante"... Là j'aime bien, un mélange du "parfum" et des chevaliers de la table ronde ?....
il faut continuer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://steelcity.deviantart.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [WIP] Venemun-Est   Aujourd'hui à 20:11

Revenir en haut Aller en bas
 
[WIP] Venemun-Est
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Francophone deviantART :: Deviant ART :: Work In Progress-
Sauter vers: