AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  StaffStaff  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Body-Art des années 60-70- Histoire de l'Art

Aller en bas 
AuteurMessage
Yamamura
Le chien
Le chien
avatar

Masculin Nombre de messages : 2688
Age : 30
Localisation : Bordèu
Date d'inscription : 23/12/2005

MessageSujet: Le Body-Art des années 60-70- Histoire de l'Art   Mar 22 Jan 2008 - 15:44

Nauman, self-portrait as a fountain; 1966:



Joseph Beuys, I like American and America likes me, 1974:


A la fin des années 60 et au début des années 70, un nouveau mouvement artistique voit le jour en occident. Ce nouveau courant, appelé Body-art, puise se sources dans des mouvements allant à l'encontre de la loi formaliste de Greenberg (pronant la forme plutôt que le fond) ainsi qu'à l'encontre du marché de l'art. Ces mouvements anti-formalistes, tel que le land-art et le body-art, découlent d'un premier mouvement: l'art conceptuel, né avec les premier ready-made de Duchamp (Judd: "Tout art après Duchamp est conceptuel"), fait passé l'idée avant la réalisation, délaissant la visualité de l'oeuvre au profit du message; l'art conceptuel rejoignait donc les philosophies de De Vinci puis de Kant qui pronaient un "art de l'esprit".
L'art corporel, à l'instat du land-art et de l'art conceptuel, était inapropriable car éphémère, il ne restait des performances des artistes que des témoignages photographiques ou vidéos, ou des objets ayant servi durant l'oeuvre, de ce fait l'art corporel reméttait en cause le marché de l'art car l'action éphémère d'un artiste ne pouvait se vendre.



Malgré ces origines communes l'art corporel se divise géographiquement en deux entités distinctes avec d'un côté le body-art Américain et Anglais et de l'autre côté le body-art Européen.

L'art corporel américain et anglais est né directement de la sculpture: ses artistes étaient bien souvent sculpteurs tel que Nauman et Oppenheim ou étudiants en sculpture tel que Chris Burden et Gilbert & George. De ce fait tout ces artistes partaient de et vers la même idée qui était d'utiliser leur corps comme matériau à part entière.
Bruce Nauman est certainement l'un des plus représentatifs de ce body-art anglophone. Il travaillait dans la solitude de son atelier, sans public, utilisant son corps outil et matériau à la fois. Son corps devenait donc ready-made, et ceci de façon affirmé, il y fait clairement allusion dans son oeuvre "portrait as a fountain", transformant le ready-made objet "fontaine" de Duchamp en ready-made corporel. Lorsque le corps de l'artiste devient matériau il se vide de toute émotion, il devient neutre et froid; la douleur elle même devient ready-made, Oppenheim dira à ce sujet que "la douleur devient un mode d'expression" et Chris Burden l'étudira d'une façon très brute dans plusieurs de ses oeuvres dont notamment "shoot" où il se fait tirer dans le bras à bous portait par un 22 long rifle. Certains artistes pousseront "l'étude" de leur corps comme matériau en faisant de leur vie une sculpture, àl 'instar de Gilbert & George, couple anglais posant pendant des heures en tant que "sculpture vivante".



Bruce Nauman, ainsi que ces autres artistes cités, utilisait son corps comme matériau, le testant dans différentes actions ou regardant sa résistance. A l'opposé, les artistes corporels européens utilisaient leurs corps en forme de sacrifice, comme outils de revendication.

Puisant ses source plus dans le théâtre que dans la sculpture, bien qu'il en soit professeur à Dusseldorf, Joseph Beuys est certainement l'un des artistes corporels le plus représentatifs de cet engagement corporel.
Durant la seconde guerre mondiale, son avion de chasse allemande se cracha en URSS, il fut reccueuilli et sauvé du froid grace à une couverture de feutre. Cette histoire explique en partit l'émotion et les moyen qu'il utilise dans ses performances.
En France, Gina Pane et Michel Journiac, dans des oeuvres telles que "Action sentimentale" ou "Messe pour un corps", n'hésitaient pas à utiliser leur propre douleur, leur propre sang en don pour les revendications qui étaient, bien souvent pour Gina Pane, des raisons politiques.
A l'instar de ces artistes français, l'allemand Beuys utilisa son corps pour des des revendications politiques. En 1974 il va ouvertement prendre position contre les Etats-Unis et la guerre du vietnâm: de sa déscente d'avion dans une civière jusqu'à la salle d'expositon, il ne posera pas le pied à terre, il en sera de même pour son retour en Allemagne. Il se fait donc enfermer une semaine avec un coyote, une canne, des journaux et des couvertures en feutre dans une galerie new-yorkaise. Cette action, qu'il nomera "Coyote, I like America and America likes me" était une façon de montrer son mépris à la puissance outre-atlantique, le coyote étant un méprisé par les américains non natives.
De cet engagement politique, Beuys fondera un parti d'étudiants artistico-politique, voulant refonder une "Démocratie [qui] est drôle", il ira jusqu'à proposer de dialoguer avec un groupe de terroriste à la Documenta de 1972 et à ouvrir publiquement l'école des beaux-arts de Dusseldorf, ce qui lui vaudra un renvoi sous escorte policière.

Ces deux visions différentes du Body-art, nées de l'art conceptuel ne se veulent pas du même père: Art minimal pour l'un, Fluxus pour l'autre. Et bien qu'elles utilisent le même matériau, à savoir le corps de l'artiste, elle sont froncièrement différentes car n'ont pas les mêmes revendications, les anglophones étudiant le matériau alors que les Européens s'en servent politiquement.


Gina pane, Action sentimentale, 1973:


Chris Burden, shoot, 1971:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kuon.book.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Body-Art des années 60-70- Histoire de l'Art   Mar 22 Jan 2008 - 15:52

Parallèlement à l'aspect politique de ces démarches, je leur trouve une dimension mystique dans cette espèce de côté sacrificiel. Me trompe-je? *fronce les sourcils
Revenir en haut Aller en bas
Yamamura
Le chien
Le chien
avatar

Masculin Nombre de messages : 2688
Age : 30
Localisation : Bordèu
Date d'inscription : 23/12/2005

MessageSujet: Re: Le Body-Art des années 60-70- Histoire de l'Art   Mar 22 Jan 2008 - 16:44

omentie a écrit:
Parallèlement à l'aspect politique de ces démarches, je leur trouve une dimension mystique dans cette espèce de côté sacrificiel. Me trompe-je? *fronce les sourcils

Plus un côté théâtral, un côté de esthétique dans la mise en scène beaucoup plus importante que chez les américains.
Niveau mystique je ne pense pas que ce soit un argument qu'ils revendiquent, contrairement aux peintres de l'expressionisme abstrait par exemple. (Pollock se basait sur l'art shamanique)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kuon.book.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Body-Art des années 60-70- Histoire de l'Art   Mar 22 Jan 2008 - 17:14

même s'ils ne le revendiquaient pas (parceque mystique et politique pouvaient peut-être paraitre incompatibles), je trouve la charge symbolique de I like americans... empreinte d'une forme de spiritualité. Même si c'est dans mon regard qu'elle se situe et pas dans l'intention de l'artiste, d'inconscient à inconscient, il y a quelque chose qui passe. (je sais pas si je suis bien claire) Ce que j'essaie de dire, c'est qu'il utilise des éléments qui sont émotionnellement et symboliquement très chargés pour lui. Mais que la force du symbole va au-delà de l'individu. C'est en ce sens que j'emploie le mot spiritualité. C'est une élévation.pfffff... je m'embourbe.. je vois bien ce que je veux dire mais j'arrive pas à le dire. Cette performance là, elle est comme une cérémonie. Voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Yamamura
Le chien
Le chien
avatar

Masculin Nombre de messages : 2688
Age : 30
Localisation : Bordèu
Date d'inscription : 23/12/2005

MessageSujet: Re: Le Body-Art des années 60-70- Histoire de l'Art   Mar 22 Jan 2008 - 18:20

Mais je te comprends très bien rassure toi ^^
Ca pour être une cérémonie ça en est une!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kuon.book.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Body-Art des années 60-70- Histoire de l'Art   Mar 22 Jan 2008 - 19:13

Yamamura a écrit:
Mais je te comprends très bien rassure toi ^^
Ca pour être une cérémonie ça en est une!
ouf!... c'est dur des fois de remettre son cerveau en marche. Ca peut être aussi douloureux que de reprendre le sport!
Revenir en haut Aller en bas
steelcity
Commence à rouiller
Commence à rouiller
avatar

Masculin Nombre de messages : 2121
Age : 40
Localisation : Lozère
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Le Body-Art des années 60-70- Histoire de l'Art   Mer 23 Jan 2008 - 9:04

Bon Yama... tu m'enerves, tu as "tout dit", en tout cas, je n'ai rien à rajouter, très bon topo, super complet (tu parles de Duchamp et tout et tout...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://steelcity.deviantart.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Body-Art des années 60-70- Histoire de l'Art   Mer 23 Jan 2008 - 9:11

steelcity a écrit:
Bon Yama... tu m'enerves, tu as "tout dit", en tout cas, je n'ai rien à rajouter, très bon topo, super complet (tu parles de Duchamp et tout et tout...)
oui il est écoeurant ce Yama pas vrai?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Body-Art des années 60-70- Histoire de l'Art   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Body-Art des années 60-70- Histoire de l'Art
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Body-Art des années 60-70- Histoire de l'Art
» [19/11/2011] dédicace Nos années Strange
» COUP DE GUEULE !!!!! MANUEL SCOLAIRE ANNEE 60
» Années Lunaires Chinoises
» Recherche Magazine Fripounet années 90 à 93

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Francophone deviantART :: Divers - Tuto, Art, Ciné, Etc. :: Photographie-
Sauter vers: