AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  StaffStaff  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ma première histoire courte en française

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ma première histoire courte en française   Dim 24 Juin 2007 - 13:17

Salut le monde,
voilà, ma première histoire courte en fraçaise. J'ai rédigé cette histoire
pour une compétition d'histoire courte à mon école. Je n'ai qu'eu l'objectif
du sujet. En ce cas le subjet était: "Le temps compte..."

Comment vous la trouvez?

--------------------- -------------------------------------------- --------------------------------


J’entendais une voix douce disant mon prénom « Benoît, tu vas bien ? »
J’ai ouvert les yeux et j’ai vu ma tante Laura. J’ai alors remarqué que
j’étais couché sur un lit dans une salle avec beaucoup d’autres
personnes. L’atmosphère dans la salle était froide. Il n’y avait pas
d’images aux murs ni de plantes entre les lits. « Laura, que s’est-il
passé ? », ai-je demandé d’une voix faible. « Il y a eu un grave
accident sur la route départementale lorsque vous êtes rentrés à la
maison. » me dit Laura éperdue. Je me suis demandé comment cela avait
pu se passer, car, ce jour-là, mon père avait conduit la voiture. Mon
père est pourtant très attentif sur la route. « Comment cela a-t-il pu
se passer ? » Quand j’ai posé la question à ma tante en la regardant
dans les yeux, j’ai vu qu’elle avait les larmes aux yeux. « Ce n’était
pas de la faute de Ludo, mais bien celle de l’autre conducteur qui
était ivre à ce moment-là. Il a perdu le contrôle de sa voiture dans un
virage en S et a percuté la vôtre» Alors, Laura a commencé à sangloter.



« Et maman, papa, et Lucie, comment vont-ils ?» ai-je alors demandé. «
Je ne sais pas exactement Benoît. Avant de venir chez toi, j’ai parlé
au médecin. Il m’a dit que Bruno et Amélie étaient dans un état
critique. Sauf Lucie, elle va bien. C’est un grand miracle qu’elle ne
soit pas grièvement blessée. Elle a juste des petites blessures, c’est
tout.» J’ai essayé de consoler ma tante, mais dès que j’ai bougé, mon
torse m’a fait mal. C’était une douleur qui me paralysait ! « D’accord
Benoît je dois encore aller voir tes parents. Je reviendrai te voir ce
soir. Au cas où je ne peux pas passé, je viendrai te rendre visite
demain. » Ensuite elle s’est essuyée le visage afin d’effacer les
larmes qui coulaient sur le visage. Après cela, elle m’a donné un bisou
sur le front et est allée vers sortie de la salle. « Arrête Laura !
Lucie, où est-elle ? », lui ai-je demandé. « Elle a pu quitter
l’hôpital hier soir après un court examen. En ce moment elle est chez
mamie. Je l’amènerai avec moi quand je reviendrai ! C’est promis ! »



Quelques minutes plus tard, lorsque Laura avait quitté la salle, le
médecin, s’occupant de moi, est entré dans la salle. « Bonjour Benoît,
je m’appelle Loïc Lebaron. C’est moi qui m'occuperai de toi pendant les
prochaines semaines. Comment ça va en ce moment ? » « Bonjour Docteur,
en toute franchise, je vais terriblement mal. Aujourd’hui c'est le plus
mauvais jour de ma vie ! De la tête aux pieds, tout me fait mal »
L’état de mes parents me tourmente puisqu’ils sont dans un état
critique et ma sœur n’est pas là, non plus » « Oui, je sais Benoît, tes
parents sont maintenant dans le coma, mais je crois qu’ils iront mieux
ces prochains jours. En effet, c’est un miracle que tu ais survécu à
cet accident sans graves lésions bien que tu ais en ce moment de
violentes douleurs. Je peux te promettre que tu iras mieux dans deux à
trois jours.»



Alors, il a sorti un stylo vert pour prendre des notes sur une feuille.
« Où as-tu exactement mal, Benoît ? ». Je lui ai répondu que mon torse
me faisait très mal. « D’accord, montre-moi ton torse, s’il te plaît. »
Seulement à ce moment-là, en enlevant mon tee-shirt, j’ai remarqué que
j’avais un énorme bleu exactement à la place où se trouve le cœur. « Oh
mon Dieu, quelle ecchymose !» dit-il étonné « Je crains que l’on doive
te radiographier le torse.» Après cela, il m’a examiné en entier.
Heureusement il n’a rien trouvé d’autre qui aurait nécessité une
attention particulière. « Ça y est, Benoît ! Nous allons pouvoir
prendre une radiographie de ton torse. Je demanderai à une infirmière
de t’emmener à la radio. Après cela, je parlerai avec toi.» Alors, il a
pris congé de moi et a quitté la salle.



Alors, j’avais enfin l’occasion de me détendre. J’ai essayé de passer
en revue les événements d’hier soir, mais je n’ai pas pu me les
rappeler. C’était comme si quelqu’un avait effacé le point de ma
mémoire concernant ce soir-là. Brusquement, une jeune infirmière avec
une petite fiche dans la main a ouvert la porte. « Monsieur Plantard ?
» a-t-elle demandé « Oui, c’est moi Mademoiselle » ai-je répondu. « Je
dois vous emmener à la radiographie.» Après avoir fait rouler mon lit
dans le couloir, elle m’a emmené jusqu’à la salle de radiographie.



Heureusement l’examen à la radiographie n’a pas duré longtemps si bien
que je suis revenu une heure après. Peu de temps après, Monsieur
Lebaron, mon médecin, est entré dans la salle avec un visage crispé. A
ce moment-là, j’ai eu le sentiment qu’il n’allait pas m’annoncer de
bonnes nouvelles. « D’accord Benoît, je suis au regret de t’informer
que les radiographies montrent que ton cœur a pris un très mauvais coup
lors de l’accident d’hier soir. Tu as donc besoin que l’on te greffe un
nouveau cœur.»



En entendant ça, j’étais absolument sonné. En effet, j’avais pressenti
qu’il y aurait des mauvaises nouvelles, mais je n’ai pas pu imaginer
qu’elles seraient aussi mauvaises. « Cette situation est probablement
difficile pour toi en ce moment, Benoît. Je peux t’affirmer que tu es
déjà sur une liste de receveurs d'organe. Malheureusement je ne peux
pas te dire combien de temps cela va durer jusqu’à ce que l’on trouve
un donneur compatible.

Peut-être qu’on le trouvera demain, la semaine prochaine ou dans un
mois. Mais je dois préciser qu’on ne peut pas attendre plus de deux
mois. Après ce délai, sans un cœur compatible, ton état risque
d’empirer de semaine en semaine.



J’étais complètement muet. Alors j’ai compris que le temps m’était compté...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma première histoire courte en française   Lun 25 Juin 2007 - 0:13

Salut, je vois que tu habites en Allemagne, tu es Allemand, ou Français qui vit là-bas ? (que je puisse ajuster la critique :-) )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma première histoire courte en française   Lun 25 Juin 2007 - 19:15

Je suis allemand. C'est pour ça c'était parfois l'enfer pour moi d'écrire cette histoire tout le temps en français ;)... sinon je n'ai pas de problème avec la critique, alors, vas-y ;)
Revenir en haut Aller en bas
K4
Komrad Karibou
Komrad Karibou
avatar

Féminin Nombre de messages : 1812
Age : 25
Localisation : semper litteraris
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Ma première histoire courte en française   Lun 25 Juin 2007 - 19:18

Niii, copain allemand *danse*
Tu veux un avis sur la langue ou l'histoire ? Ou les deux ? 8-O
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://k4breathing.deviantart.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma première histoire courte en française   Lun 25 Juin 2007 - 19:46

Si cela ne te dérange pas j'aimerais bien savoir les deux =)
Revenir en haut Aller en bas
Jacob
Tu es mignonne?
Tu es mignonne?
avatar

Nombre de messages : 5415
Age : 35
Localisation : Lens - Lille (et les environs)
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: Ma première histoire courte en française   Lun 25 Juin 2007 - 20:36

Voilà, j’ai lu ta ‘tite histoire…

Je me suis permis de relever les « erreurs » que j'ai vues (j'ai du en rater). Certains diront que je pinaille, mais le but est uniquement de t’aider à progresser, puisque c’est manifestement ce que tu demandes. Il y a des fautes de francais, ainsi que des tournures « maladroites ». J'ai donné mon avis sur les 2. Cela dit, si tu n’es pas francophone à la base, je te félicite ! Bon, zou, les erreurs :

Citation :
Je me suis demandé comment cela avait
pu se passer, car, ce jour-là, mon père avait conduit la voiture. Mon père est pourtant très attentif sur la route. « Comment cela a-t-il pu se passer ? »
Il y a ici une répétition, qui donne un ton maladroit au récit. Par exemple, Benoît pourrait simplement dire « que s’est-il passé ? ».

Citation :
Avant de venir chez toi, j’ai parlé au médecin
Tournure typiquement allemande…
Je dirais plutôt « Avant de venir te voir » ou « Avant de venir dans ta chambre »

Citation :
C’est un grand miracle
« C’est un miracle » suffit.

Citation :
Au cas où je ne peux pas passé
passER (rassure toi, bien des francais font cette erreur)

Citation :
Ensuite elle s’est essuyée le visage
« Ensuite elle s’est essuyé le visage »
Le mot « essuyé » réfère à visage (UN visage), et pas à « elle »

Citation :
Alors, j’avais enfin l’occasion de me détendre
Cette phrase me dérange. Un francais ne dirait pas ça… Mais je n’arrive pas à trouver la tournure…

Citation :
« Je dois vous emmener à la radiographie.» Après avoir fait rouler mon lit dans le couloir, elle m’a emmené jusqu’à la salle de radiographie.

Heureusement l’examen à la radiographie n’a pas duré longtemps
Ca fait beaucoup de « radiographie » en 3 phrases…
Simplement remplacer le second par « radio » permettrait d’alléger un peu à mon sens.


Sinon, l’histoire est sympa, et colle très bien au thème à mon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jacob-k.deviantart.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma première histoire courte en française   Lun 25 Juin 2007 - 20:47

Wow :O ... merci beaucoup Jacob pour la correction énorme, j'apprécie cela :) . Je vais noter mes fautes et la prochaine fois j'essayerai de les empêcher ;) . C'est suuuper bien =)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ma première histoire courte en française   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ma première histoire courte en française
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La première speakerine française.
» Introduction à l'Histoire de la langue française - Michèle Perret
» Manon Iessel - Première Française dessinatrice de bande dessinée?
» [Troyat, Henri] La gouvernante française
» Petite histoire des colonies françaises

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Francophone deviantART :: Divers - Tuto, Art, Ciné, Etc. :: Littérature-
Sauter vers: