AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  StaffStaff  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vos poèmes préférés

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Vos poèmes préférés   Sam 23 Juin 2007 - 12:30

Boujour a tous voici un espace pour faire connaitre vos poèmes
préférés, citations, dictons, ou autres répliques cultes de film ou
simple phrase entendu par hasard.....

Si un poste comme cela existe deja me le dire merci...

je vais commencer par un Prevert...


LE BOUQUET

Que faites-vous là petite fille?
Avec ces fleurs fraîchement coupées?
Que faites-vous là jeune fille?
Avec ces fleurs, ces fleurs séchées?
Que faites-vous là jolie femme?
Avec ces fleurs qui se fanent?
Que faites-vous là vielle femme?
Avec ces fleurs qui meurent
J'attends le vainqueur.


Dernière édition par le Sam 23 Juin 2007 - 13:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
pierre-o
Invité



MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   Sam 23 Juin 2007 - 13:12

joli... :) et bonne idée

Moi tous les miens sont à 99% en espagnol (oui, je sais je suis pénible, ça tourne à la monomanie mais j'ai passé des années à bouffer de l'espinguoin alors, j'avais pas le temps de lire autre chose !). J'essayerai de trouver des traducs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   Sam 23 Juin 2007 - 14:17

Oh pourquoi pas ? :)
C'est un des tout premier poème de Prevert que j'ai lu toute petite et il m'avait marqué aussi... joli joli !

Alors, un poème en prose de Baudelaire

Enivrez-vous

Il faut être toujours ivre. Tout est là: c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.


Mais de quoi? De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous.


Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé, dans la solitude morne de votre chambre, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge, à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est; et le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau, l'horloge, vous répondront: "Il est l'heure de s'enivrer! Pour n'être pas les esclaves martyrisés du Temps, enivrez-vous; enivrez-vous sans cesse! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise!"
Revenir en haut Aller en bas
steelcity
Commence à rouiller
Commence à rouiller
avatar

Masculin Nombre de messages : 2121
Age : 39
Localisation : Lozère
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: winona, tu m'es de plus en plus sympathique   Sam 23 Juin 2007 - 14:35

En relisant ce poème de Baudelaire, moultes souvenirs me sont revenus en mémoire, je l'aime vraiment beaucoup ...

Un autre de Baudelaire, pas forcément mon poème préféré, mais celui qui m'a fait comprendre que la poésie n'était pas forcement quelque chose de chiant


Une Charogne

Rappelez-vous l'objet que nous vîmes, mon âme,
Ce beau matin d'été si doux:
Au détour d'un sentier une charogne infâme
Sur un lit semé de cailloux,

Le ventre en l'air, comme une femme lubrique,
Brûlante et suant les poisons,
Ouvrait d'une façon nonchalante et cynique
Son ventre plein d'exhalaisons.

Le soleil rayonnait sur cette pourriture,
Comme afin de la cuire à point,
Et de rendre au centuple à la grande Nature
Tout ce qu'ensemble elle avait joint;

Et le ciel regardait la carcasse superbe
Comme une fleur s'épanouir.
La puanteur était si forte, que sur l'herbe
Vous crûtes vous évanouir.

Les mouches bourdonnaient sur ce ventre putride,
D'où sortaient de noirs bataillons
De larves, qui coulaient comme un épais liquide
Le long de ces vivants haillons.

Tout cela descendait, montait comme une vague
Ou s'élançait en pétillant
On eût dit que le corps, enflé d'un souffle vague,
Vivait en se multipliant.

Et ce monde rendait une étrange musique,
Comme l'eau courante et le vent,
Ou le grain qu'un vanneur d'un mouvement rythmique
Agite et tourne dans son van.

Les formes s'effaçaient et n'étaient plus qu'un rêve,
Une ébauche lente à venir
Sur la toile oubliée, et que l'artiste achève
Seulement par le souvenir.

Derrière les rochers une chienne inquiète
Nous regardait d'un oeil fâché,
Epiant le moment de reprendre au squelette
Le morceau qu'elle avait lâché.

- Et pourtant vous serez semblable à cette ordure,
A cette horrible infection,
Etoile de mes yeux, soleil de ma nature,
Vous, mon ange et ma passion!

Oui! telle vous serez, ô la reine des grâces,
Après les derniers sacrements,
Quand vous irez, sous l'herbe et les floraisons grasses,
Moisir parmi les ossements.

Alors, ô ma beauté! dites à la vermine
Qui vous mangera de baisers,
Que j'ai gardé la forme et l'essence divine
De mes amours décomposés!

Les Fleurs du mal, Charles Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://steelcity.deviantart.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   Sam 23 Juin 2007 - 16:01

Blaise Cendrars, Feuilles de route, 1924



Quand tu aimes il faut partir
Quitte ta femme quitte ton enfant
Quitte ton ami quitte ton amie
Quitte ton amante quitte ton amant
Quand tu aimes il faut partir


Le monde est plein de nègres et de négresses
Des femmes des hommes des hommes des femmes
Regarde les beaux magasins
Ce fiacre cet homme cette femme ce fiacre
Et toutes les belles marchandises

II y a l'air il y a le vent
Les montagnes l'eau le ciel la terre
Les enfants les animaux
Les plantes et le charbon de terre

Apprends à vendre à acheter à revendre
Donne prends donne prends
Quand tu aimes il faut savoir
Chanter courir manger boire
Siffler
Et apprendre à travailler

Quand tu aimes il faut partir
Ne larmoie pas en souriant
Ne te niche pas entre deux seins
Respire marche pars va-t'en

Je prends mon bain et je regarde
Je vois la bouche que je connais
La main la jambe l'œil
Je prends mon bain et je regarde

Le monde entier est toujours là
La vie pleine de choses surprenantes
Je sors de la pharmacie
Je descends juste de la bascule
Je pèse mes 80 kilos

Je t'aime
Revenir en haut Aller en bas
pierre-o
Invité



MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   Sam 23 Juin 2007 - 17:13

la classe le Blaise, fabuleux poème... je connaissais pas ses poèmes. En revanche en tant qu'écrivain, romancier, je le trouve plus ennuyeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   Sam 23 Juin 2007 - 17:18

pierre-o a écrit:
la classe le Blaise, fabuleux poème... je connaissais pas ses poèmes. En revanche en tant qu'écrivain, romancier, je le trouve plus ennuyeux.

Ravie de t'avoir fait découvrir ce poème.....;)
Revenir en haut Aller en bas
Malathorn
Membre sympa
avatar

Masculin Nombre de messages : 105
Age : 28
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   Dim 24 Juin 2007 - 13:59

Rêverie


Oh ! laissez-moi ! c'est l'heure où l'horizon qui fume
Cache un front inégal sous un cercle de brume,
L'heure où l'astre géant rougit et disparaît.
Le grand bois jaunissant dore seul la colline.
On dirait qu'en ces jours où l'automne décline,
Le soleil et la pluie ont rouillé la forêt.

Oh ! qui fera surgir soudain, qui fera naître,
Là-bas, - tandis que seul je rêve à la fenêtre
Et que l'ombre s'amasse au fond du corridor, -
Quelque ville mauresque, éclatante, inouïe,
Qui, comme la fusée en gerbe épanouie,
Déchire ce brouillard avec ses flèches d'or !

Qu'elle vienne inspirer, ranimer, ô génies,
Mes chansons, comme un ciel d'automne rembrunies,
Et jeter dans mes yeux son magique reflet,
Et longtemps, s'éteignant en rumeurs étouffées,
Avec les mille tours de ses palais de fées,
Brumeuse, denteler l'horizon violet !

Victor Hugo, Les orientales
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malathorn.deviantart.com/
steelcity
Commence à rouiller
Commence à rouiller
avatar

Masculin Nombre de messages : 2121
Age : 39
Localisation : Lozère
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   Lun 25 Juin 2007 - 11:59

Je connaissais le poème de Cendras que nous propose Eos ! mais je savais pas que c'etait Cendrars, En fait il est dit par BErnard Lavilliers sur un de ces albums (Ie je crois...)
Merci beaucoup de cet info Eos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://steelcity.deviantart.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   Jeu 28 Juin 2007 - 20:42

J'entends ta voix dans tous les bruits du monde.

- Paul Eluard -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vos poèmes préférés
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poèmes dans Bleach
» Cahiers de poèmes, Emily Brontë
» Vos poètes et poèmes préférés
» Poèmes tous doux...
» Les poèmes gagnants/ TARI, DDP HUOR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Francophone deviantART :: Divers - Tuto, Art, Ciné, Etc. :: Littérature-
Sauter vers: