AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  StaffStaff  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La dernière lectance

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La dernière lectance   Sam 9 Juin 2007 - 10:45

Moi aussi j'ai lu Lambeaux il y a deux ans, et j'ai même eu la chance de rencontrer Charles Juliet.

J'avoue que la seconde partie du livre n'est pas passionnante, mais la première est vraiment géniale. Je ne sais pas si ça vient du fait que je suis une fille, mais je me suis totalement identifiée au personnage de la première mère et j'ai dévoré cette première partie de livre.
La seconde mère est beaucoup moins intéressante de mon point de vue, et j'ai laborieusement fini le livre... Le premier livre scolaire a avoir été lu entièrement depuis la 5ème.
Revenir en haut Aller en bas
pierre-o
Invité



MessageSujet: Re: La dernière lectance   Sam 9 Juin 2007 - 10:57

Yessaameh a écrit:
pierre-o a écrit:
quant à Michel Droit, il a été un sacré magouillard à une époque donc bon, je sais pas si c'est un gars décisif...

Décisif ? Non, sûrement. Subversif ? Sans aucun doute. Mais du texte dont il est question ne ressort que ce pourquoi il fut commandé : introduire, pas même préfacer puisque que préface de Malraux il y a. Dans ce cadre, il sut rester à sa place. Il apporte une lumière sur les similarités qui ont pu rapprocher le biographe et le personnage historique. Sans précipiter dans une lecture effrénée du texte lui-même, c'est un plus bienvenu.

Par contre, j'ai beaucoup de mal à m'empecher de lire un bouquin dont on me parle, donc si vous pouviez arrêter d'en jeter... Je vous assure que je n'ai plus de place.

J'espère que personne ne satisfaira cette demande ;)

Tu sais que je viens de me rendre compte que j'ai dit n'importe quoi ? J'ai confondu Michel droit et Michel Noir... la honte !! P'tain, ça m'apprendra... Michel Droit est un académicien de haute-volée ; le seul truc qu'on puisse lui reprocher c'est d'être un peu "vieille France"... sorry !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La dernière lectance   Dim 17 Juin 2007 - 1:08

À la Croisée des Mondes
Philip Pullman


Après l'effet insipide que m'avait inspiré la trilogie du Seigneur des Anneaux à l'égard de la fantasie littéraire (même pas fini d'ailleurs...) La trilogie de Pullman offre un tout autre contraste.
C'est... Gah... pff... tout simplement... oulalah... nondidjou...
Après ce résumé fort argumenté et détaillé je vais encore plus détailler, si si c'est possible !
Bon, si un autre auteur avait écrit sur le même scénario, le résultat aurait été tout autre. Car quand on y pense, l'histoire est "banale" (enfin... même l'histoire est quand même incroyablement bien ficelée, rien n'est laissé au hasard) mais l'auteur a un putain de style... les relations Humains/Deamons, leurs soufrances, les détails riches sans devenir des tourbillons de mots barbants...
Enfin... j'ai jamais été doué pour expliquer pourquoi j'ai adoré quelque chose, tout ce que je peux vous conseiller, c'est de lire ces bouquins! (par contre, je crains l'adaptation au ciné, prévue pour Décembre....)
Revenir en haut Aller en bas
pierre-o
Invité



MessageSujet: Re: La dernière lectance   Dim 17 Juin 2007 - 2:20

Silverwolf a écrit:
À la Croisée des Mondes
Philip Pullman



Bon, si un autre auteur avait écrit sur le même scénario, le résultat aurait été tout autre. Car quand on y pense, l'histoire est "banale" (enfin... même l'histoire est quand même incroyablement bien ficelée, rien n'est laissé au hasard) mais l'auteur a un putain de style... les relations Humains/Deamons, leurs soufrances, les détails riches sans devenir des tourbillons de mots barbants...

Tiens oui au fait, c'est quoi l'histoire ? :) Parce qu'après tout c'est ça qui est intéressant au départ pour me donner envie de lire, ensuite vient le style etc, qui peut être déterminant pour nos goûts personnels.

Sinon, j'ai pas mal lu encore ces temps-ci :

1/ T'es pas mort de ce bon vieil Antonio Skármeta (Chili) : l'histoire d'un gamin chilien exilé en France (suite à Pinochet et caetera) qui est un peu paumé, qui vit pas forcément bien d'être différent par rapport aux autres gamins (problèmes d'intégration à la vie européenne etc...), qui apprend tout ce qu'on apprend à l'adolescence mais en étant déraciné, jusqu'au jour où il fait une connerie qui l'emmène dans un labyrinthe complexe de remords. En soi, une histoire très simple pour un roman très court mais avec le style Skármeta fait de poésie, de nostalgie, de tendresse avec de beaux paragraphes qu'on a envie de relire pusiqu'ils touchent à des sentiments très communs mais il y a une sorte de grâce légère qui se détache dans tout ça...

2/ Une ardente patience du même Antonio Skármeta... là c'est un chef-d'oeuvre qui a donc été adapté au cinéma pour donner le film "Le facteur" (avec Noiret). L'histoire d'un facteur qui se lie d'amitié avec le poète Neruda en exil sur l'île Noire. Le facteur est un homme simple mais attentif à la poésie et écoute Neruda comme on écoute un prof, ce dernier lui donnant des trucs, l'initiant à l'art poétique (en toute simplicité) pour aider notre benet à séduire la femme de ses rêves : la serveuse de l'auberge de l'île... de superbes envolées dans ce bouquin qui nous apprend que la poésie est faite de choses simples aussi, d'images, de musique, de ressenti... beaucoup de dialogue à valeur formative pour le facteur mais aussi pour le lecteur. Roman assez court, très facile à lire.

3/ Tous les feux, le feu de Julio Cortázar (Argentine). Cortázar est mon auteur préféré donc j'ai du mal à être objectif... ce bouquin est en fait un recueil de plusieurs nouvelles très diverses sur le fond et dans leur forme ; on passe de nouvelles monologuées complexes à des petits moments courts très dialogués... on a l'histoire de "L'autoroute du sud" où coincés pendant des jours dans un embouteillage, les conducteurs de différentes "castes" sociales s'organisent pour survivre à la chaleur, au besoin de manger etc... dans "Mademoiselle Cora" on a un méli-mélo de dialogue intérieur en champ contrechamp du point de vue du malade, de l'infirmière, de la mère du malade etc qui, au départ vient juste pour une appendicite, mais qui finalement terminera mal... l'intérêt résidant dans ce constant changement de narrateur... dans la nouvelle "L'île à midi" on nous raconte l'histoire d'un stewart qui fait la même ligne depuis des années et qui est obsédé par une île grecque que son avion survole en général aux alentours de midi, son rêve étant de tout plaquer pour aller vivre un jour en bas dans cette île... une autre nouvelle nous raconte comment le spectacteur d'une pièce de théâtre, qui n'apprécie guère ce qu'il voit, se retrouve enrôlé de force à jouer un rôle dans celle-ci et se voit dépassé par le rôle, ce dernier n'étant plus fiction pour rejoindre petit à petit la réalité... etc... etc... Cortázar est le maître avec Borges (un autre argentin, un peu plus dur à lire) des nouvelles un peu étranges, qui oscillent entre le réel et le fantastique : une genre typiquement latino-américain. Il a aussi écrit quelques romans dont le plus connu reste Marelle qui raconte l'escapade amoureuse de deux jeunes insouciants à Paris, mais le plus incroyable est que le livre peut se lire dans plusieurs sens : d'une manière linéaire habituelle (chapitre 1 puis 2 puis 3...etc) mais aussi dans un autre ordre donné par l'écrivain et qui donne une autre histoire... Cortázar allie donc le ludique aux belles histoires.
Revenir en haut Aller en bas
Eanna
Membre occasionnel
avatar

Féminin Nombre de messages : 68
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: La dernière lectance   Dim 17 Juin 2007 - 10:55

Silverwolf a écrit:
À la Croisée des Mondes
Philip Pullman


Après l'effet insipide que m'avait inspiré la trilogie du Seigneur des Anneaux à l'égard de la fantasie littéraire (même pas fini d'ailleurs...) La trilogie de Pullman offre un tout autre contraste.
C'est... Gah... pff... tout simplement... oulalah... nondidjou...
Après ce résumé fort argumenté et détaillé je vais encore plus détailler, si si c'est possible !
Bon, si un autre auteur avait écrit sur le même scénario, le résultat aurait été tout autre. Car quand on y pense, l'histoire est "banale" (enfin... même l'histoire est quand même incroyablement bien ficelée, rien n'est laissé au hasard) mais l'auteur a un putain de style... les relations Humains/Deamons, leurs soufrances, les détails riches sans devenir des tourbillons de mots barbants...
Enfin... j'ai jamais été doué pour expliquer pourquoi j'ai adoré quelque chose, tout ce que je peux vous conseiller, c'est de lire ces bouquins! (par contre, je crains l'adaptation au ciné, prévue pour Décembre....)

A la croisée des mondes ... C'est les premiers bouquins de fantastique que j'ai lu, et je crois que je ne m'en suis toujours pas remise ! Et pourtant, ça doit bien faire 7 ans que je les ais lu. Mais a chaque fois que je les lis, je redecouvre quelque chose, je le vois d'une differente manière. C'est pas un bouquin fait uniquement pour la classe d'age 10-15 ans, non non, ces livres sont vraiment complexes, et ne racontent pas simplement les aventures d'une petite fille dans un autre univers. (Il y a qu'a voir le rapport a l'Eglise par exemple). Enfin, vraiment a lire, surtout avant qu'il ne sorte au cinéma ...
(Par contre, je ne dirais pas que l'histoire est banale.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eanna.deviantart.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La dernière lectance   Dim 17 Juin 2007 - 12:57

Silverwolf a écrit:
À la Croisée des Mondes
Philip Pullman


Après l'effet insipide que m'avait inspiré la trilogie du Seigneur des Anneaux à l'égard de la fantasie littéraire (même pas fini d'ailleurs...) La trilogie de Pullman offre un tout autre contraste.
C'est... Gah... pff... tout simplement... oulalah... nondidjou...
Après ce résumé fort argumenté et détaillé je vais encore plus détailler, si si c'est possible !
Bon, si un autre auteur avait écrit sur le même scénario, le résultat aurait été tout autre. Car quand on y pense, l'histoire est "banale" (enfin... même l'histoire est quand même incroyablement bien ficelée, rien n'est laissé au hasard) mais l'auteur a un putain de style... les relations Humains/Deamons, leurs soufrances, les détails riches sans devenir des tourbillons de mots barbants...
Enfin... j'ai jamais été doué pour expliquer pourquoi j'ai adoré quelque chose, tout ce que je peux vous conseiller, c'est de lire ces bouquins! (par contre, je crains l'adaptation au ciné, prévue pour Décembre....)

Ce bouquin je pense qu'une grande majorité des gens l'ayant lu l'ont découvert entre 13 et 16 ans. C'est à la base un livre pour jeunes (l'héroine est une jeune ado, y a des 'petits animaux mignons', des pirates et des sorcières) cependant, on sent bien que Pullman ne prend pas ses lecteurs pour des cons avident d'histoires culculs et guimauves. Sans faire une histoire trash, il arrive à créer un lien réel entre ses personnages, ses mondes, ses légendes, son histoire et son lecteur, qui fait qu'on est très rapidemment pris par le livre.

La Croisée des Mondes est en fait une trilogie composée du premier tome Les Royaumes du Nord, du second La Tour des Anges et du troisième Le Miroir d'Ambre.
Ce cycle raconte l'histoire de la jeune Lyra, dans un monde un peu différent du notre puisque les hommes y ont un daemon (c'est a dire une espèce... d'extension extérieure de leur âme qui prend la forme d'un animal. Le daemon prend sa forme définitive à la pubarté de son humain.) auquel ils sont très fortement liés. Si je me souviens bien, l'histoire se base sur l'existence d'une chose appelée la Poussière que l'Eglise pense etre l'essence du péché originel et sur laquelle l'Eglise fait des expériences (en se servant d'enfants 'purs' comme cobayes).
Le meilleur ami de Lyra, Roger, est capturé pour servir de cobaye, et la jeune fille s'embarque vers le Nord pour le sauver.

Voilà ce dont je me souviens et ce que je peux en dire sans révéler toute l'histoire.

Le fait est que c'est vraiment un très très bon livre. On est loin du Harry Potter et compagnie. La Croisée des Mondes c'est assez noir, les gens y souffrent, la relation humain-daemon est très complexe, les passages descriptifs ne sont pas longs et chiants mais vraiment intégrés au texte, le monde inventé par Pullman a tout du monde réel et c'est l'un des rares livres à m'avoir fait pleurer.

(Message Subliminal: Lisez-le!)
Revenir en haut Aller en bas
pierre-o
Invité



MessageSujet: Re: La dernière lectance   Lun 18 Juin 2007 - 15:55

Nine a écrit:
Silverwolf a écrit:
À la Croisée des Mondes
Philip Pullman


Après l'effet insipide que m'avait inspiré la trilogie du Seigneur des Anneaux à l'égard de la fantasie littéraire (même pas fini d'ailleurs...) La trilogie de Pullman offre un tout autre contraste.
C'est... Gah... pff... tout simplement... oulalah... nondidjou...
Après ce résumé fort argumenté et détaillé je vais encore plus détailler, si si c'est possible !
Bon, si un autre auteur avait écrit sur le même scénario, le résultat aurait été tout autre. Car quand on y pense, l'histoire est "banale" (enfin... même l'histoire est quand même incroyablement bien ficelée, rien n'est laissé au hasard) mais l'auteur a un putain de style... les relations Humains/Deamons, leurs soufrances, les détails riches sans devenir des tourbillons de mots barbants...
Enfin... j'ai jamais été doué pour expliquer pourquoi j'ai adoré quelque chose, tout ce que je peux vous conseiller, c'est de lire ces bouquins! (par contre, je crains l'adaptation au ciné, prévue pour Décembre....)

Ce bouquin je pense qu'une grande majorité des gens l'ayant lu l'ont découvert entre 13 et 16 ans. C'est à la base un livre pour jeunes (l'héroine est une jeune ado, y a des 'petits animaux mignons', des pirates et des sorcières) cependant, on sent bien que Pullman ne prend pas ses lecteurs pour des cons avident d'histoires culculs et guimauves. Sans faire une histoire trash, il arrive à créer un lien réel entre ses personnages, ses mondes, ses légendes, son histoire et son lecteur, qui fait qu'on est très rapidemment pris par le livre.

La Croisée des Mondes est en fait une trilogie composée du premier tome Les Royaumes du Nord, du second La Tour des Anges et du troisième Le Miroir d'Ambre.
Ce cycle raconte l'histoire de la jeune Lyra, dans un monde un peu différent du notre puisque les hommes y ont un daemon (c'est a dire une espèce... d'extension extérieure de leur âme qui prend la forme d'un animal. Le daemon prend sa forme définitive à la pubarté de son humain.) auquel ils sont très fortement liés. Si je me souviens bien, l'histoire se base sur l'existence d'une chose appelée la Poussière que l'Eglise pense etre l'essence du péché originel et sur laquelle l'Eglise fait des expériences (en se servant d'enfants 'purs' comme cobayes).
Le meilleur ami de Lyra, Roger, est capturé pour servir de cobaye, et la jeune fille s'embarque vers le Nord pour le sauver.

Voilà ce dont je me souviens et ce que je peux en dire sans révéler toute l'histoire.

Le fait est que c'est vraiment un très très bon livre. On est loin du Harry Potter et compagnie. La Croisée des Mondes c'est assez noir, les gens y souffrent, la relation humain-daemon est très complexe, les passages descriptifs ne sont pas longs et chiants mais vraiment intégrés au texte, le monde inventé par Pullman a tout du monde réel et c'est l'un des rares livres à m'avoir fait pleurer.

(Message Subliminal: Lisez-le!)

Ah ben merci, enfin quelqu'un qui raconte un peu l'histoire et me permet donc de savoir que je ne le lirai probablement jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Dead Irish Man
Morse-garou
Morse-garou
avatar

Masculin Nombre de messages : 4500
Age : 32
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: La dernière lectance   Lun 18 Juin 2007 - 16:33

NOUS LES DIEUX _ Bernard Werber

C'était bien
c'était chouetteuuh

hum...
désolé

Non franchement très sympathique, j'avais plus rien lu depuis ma relectance des CHRONIQUES DE KRONDOR (mes bouquins préférs soit dit en passant) et c'était vraiment agréable à lire.
L'histoire est sympa et la lecture aisée
Seul bémol, je savais pas que c'était une trilogie et là je me retrouve comme un couillon avec mon livre qui se fini pas.... (pas grave, cette semaine opération bouquins , niark niark)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadirishman.deviantart.com/
pierre-o
Invité



MessageSujet: Re: La dernière lectance   Lun 18 Juin 2007 - 17:25

c'est pas possible, vous faites tous le même coup, je sais bien qu'il y a beaucoup de gens qui n'aiment pas écrire ni lire des "pavés" mais quand vous parlez d'un bouquin essayez de nous dire de quoi ça parle !!!
Revenir en haut Aller en bas
Dead Irish Man
Morse-garou
Morse-garou
avatar

Masculin Nombre de messages : 4500
Age : 32
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: La dernière lectance   Mar 19 Juin 2007 - 19:24

L'histoire l'histoire

Dans ce bouquin (NOUS LES DIEUX donc) on suit les tribulations d'un dénommé Michel Pinson qui vient d'obtenir une promotion et passe du statut d'ange gardien (de trois âmes mortelles) à celui d'apprenti dieux (dans une promotion de 144 élèves dieux).
Il va alors apprendre à gérer un monde et faire survivre ses "créations".
A côté de ça, avec un groupe d'amis , il entreprend de perçer les différents mystères de l'ILE DES DIEUX pendant qu'au sein de la nouvelle promotion un déicide élimine les élèves un par un ...
C'est très prennant, comme je le disais ça se lit sans problème et le tout et entrecoupé d'extraits de bouquins d'Edmond Wells (qui apparement est le héros de sa précédente trilogie des Fourmis mais là je suis pas sûr sûr..) qui nous apportent à chaque fois le minimum de connaissance "mythologique" si l'on peut dire nécessaire à la construction du récit lui même

En fin bref, c'est extrêmement bien fait.


Citation :
NOUS LES DIEUX

Quelque part, loin, très loin, se trouve une île que ses habitants appellent Aeden.

Là, perchée sur un haut plateau, une ville: Olympie. Dans son coeur, une étrange institution, L'Ecole des Dieux, et ses professeurs: les 12 dieux de la mythologie grecque, chargés d'enseigner l'art de gérer les foules d'humains pour leur donner l'envie de survivre, de bâtir des cités, de faire la guerre, d'inventer des religions ou d'élever le niveau de leur conscience.

La nouvelle promotion? 144 élèves dieux qui vont devoir s'affronter à travers leurs peuples, leurs prophètes, chacun avec son style de divinité.

Mais la vie sur Aeden n'est pas le paradis. Un élève essaie de tuer ses congénères, un autre est tombé fou amoureux du plus séduisant des professeurs, Aphrodite, déesse de l'amour, et tous se demandent quelle est cette lumière là-haut sur la montagne qui semble les surveiller...


Et vous, si vous êtiez Dieu, vous feriez quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadirishman.deviantart.com/
Eanna
Membre occasionnel
avatar

Féminin Nombre de messages : 68
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: La dernière lectance   Sam 23 Juin 2007 - 12:02

La Tombe des Lucioles de Akiyuki Nosaka.
Je pense que pas mal d'entre vous connaissent l'animé Le tombeau des lucioles, produit par le Studio Ghibli. Et bien, c'est le livre dont l'animé est tiré.
Toujours aussi emouvant, quoi que l'histoire est bien plus courte que dans le film, avec moins de details. C'est en fait un livre partiellement autobiographique.
J'ai parfois trouvé la traduction un peu lourde, mais le japonais ne doit pas etre la langue la plus facile a traduire. Et puis, dans l'ensemble, c'est plus que correct.
Enfin, vraiment à lire. *triste*

L'histoire :
Dans le Japon de la Seconde Guerre mondiale (l'histoire se passe à l'été 1945), deux enfants, Seita (adolescent de 14 ans) et sa jeune sœur Setsuko (qui a 4 ans), se trouvent livrés à eux-mêmes après la mort de leur mère, suite au bombardement massif à la bombe incendiaire de Kōbe par les États-Unis. Seita tente en vain de contacter leur père, militaire, et partent habiter chez leur tante, mais celle-ci leur dit que pour manger il faut travailler. Seita commence à travailler pour sa tante, mais cela ne lui suffit jamais. Aussi, Seita et Setsuko partent et se réfugient dans un bunker désaffecté. Cet abri est illuminé la nuit par des milliers de lucioles. Mais les problèmes s'enchaînent : la nourriture vient à manquer, Setsuko tombe malade... Seita se met alors à voler de la nourriture.
(résumé wikipedia)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eanna.deviantart.com
pierre-o
Invité



MessageSujet: Re: La dernière lectance   Sam 23 Juin 2007 - 12:12

Eanna a écrit:
La Tombe des Lucioles de Akiyuki Nosaka.
Je pense que pas mal d'entre vous connaissent l'animé Le tombeau des lucioles, produit par le Studio Ghibli. Et bien, c'est le livre dont l'animé est tiré.
Toujours aussi emouvant, quoi que l'histoire est bien plus courte que dans le film, avec moins de details. C'est en fait un livre partiellement autobiographique.
J'ai parfois trouvé la traduction un peu lourde, mais le japonais ne doit pas etre la langue la plus facile a traduire. Et puis, dans l'ensemble, c'est plus que correct.
Enfin, vraiment à lire. *triste*

L'histoire :
Dans le Japon de la Seconde Guerre mondiale (l'histoire se passe à l'été 1945), deux enfants, Seita (adolescent de 14 ans) et sa jeune sœur Setsuko (qui a 4 ans), se trouvent livrés à eux-mêmes après la mort de leur mère, suite au bombardement massif à la bombe incendiaire de Kōbe par les États-Unis. Seita tente en vain de contacter leur père, militaire, et partent habiter chez leur tante, mais celle-ci leur dit que pour manger il faut travailler. Seita commence à travailler pour sa tante, mais cela ne lui suffit jamais. Aussi, Seita et Setsuko partent et se réfugient dans un bunker désaffecté. Cet abri est illuminé la nuit par des milliers de lucioles. Mais les problèmes s'enchaînent : la nourriture vient à manquer, Setsuko tombe malade... Seita se met alors à voler de la nourriture.
(résumé wikipedia)

Ah ben tu m'apprends un truc, je savais pas que l'anim était tirée d'un bouquin... intéressant
Revenir en haut Aller en bas
steelcity
Commence à rouiller
Commence à rouiller
avatar

Masculin Nombre de messages : 2121
Age : 40
Localisation : Lozère
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: La dernière lectance   Sam 23 Juin 2007 - 14:43

"Mishima ou la vision du vide" de Marguerite Yourcenar.
C'est un essai sur la vie et l'oeuvre de Yukio Mishima auteur japonais des années 60 (mort en 70 je crois).
Si vous avez lu Mishima, vous pouvez aimer. C'est facile à lire, bien écrit, et très complet. ça permet d'avoir un regard plus "critique" (dans tous les sens du terme) sur son oeuvre.
Euh... je dois parler de Mishima aussi, ou juste du bouquin ça suffit ?


je savais pas non plus que le tombeau des lucioles etait adapté d'un bouquin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://steelcity.deviantart.com
marvin
Un ballon?
Un ballon?
avatar

Nombre de messages : 2049
Age : 36
Localisation : avignon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: La dernière lectance   Sam 23 Juin 2007 - 17:56

on en a déjà parlé du personnage il y a quelques temps dans le forum si je me souvient bien.

sinon pour ceux qui veulent en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Yukio_Mishima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://psykomarvin.deviantart.com
pierre-o
Invité



MessageSujet: Re: La dernière lectance   Sam 23 Juin 2007 - 19:46

marvin a écrit:
on en a déjà parlé du personnage il y a quelques temps dans le forum si je me souvient bien.

sinon pour ceux qui veulent en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Yukio_Mishima

Voui, Yukio écrit des choses magnifiques et c'était un grand malade, qui allait jusqu'au bout de sa folie... mais bon sang, il a vraiment écrit des chefs d'oeuvre en matière de nouvelles. (cf Dojoji).

A lire absolument en effet.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: La dernière lectance   Dim 24 Juin 2007 - 15:56

pierre-o a écrit:
Eanna a écrit:
La Tombe des Lucioles de Akiyuki Nosaka.
Je pense que pas mal d'entre vous connaissent l'animé Le tombeau des lucioles, produit par le Studio Ghibli. Et bien, c'est le livre dont l'animé est tiré.
Toujours aussi emouvant, quoi que l'histoire est bien plus courte que dans le film, avec moins de details. C'est en fait un livre partiellement autobiographique.
J'ai parfois trouvé la traduction un peu lourde, mais le japonais ne doit pas etre la langue la plus facile a traduire. Et puis, dans l'ensemble, c'est plus que correct.
Enfin, vraiment à lire. *triste*

L'histoire :
Dans le Japon de la Seconde Guerre mondiale (l'histoire se passe à l'été 1945), deux enfants, Seita (adolescent de 14 ans) et sa jeune sœur Setsuko (qui a 4 ans), se trouvent livrés à eux-mêmes après la mort de leur mère, suite au bombardement massif à la bombe incendiaire de Kōbe par les États-Unis. Seita tente en vain de contacter leur père, militaire, et partent habiter chez leur tante, mais celle-ci leur dit que pour manger il faut travailler. Seita commence à travailler pour sa tante, mais cela ne lui suffit jamais. Aussi, Seita et Setsuko partent et se réfugient dans un bunker désaffecté. Cet abri est illuminé la nuit par des milliers de lucioles. Mais les problèmes s'enchaînent : la nourriture vient à manquer, Setsuko tombe malade... Seita se met alors à voler de la nourriture.
(résumé wikipedia)

Ah ben tu m'apprends un truc, je savais pas que l'anim était tirée d'un bouquin... intéressant

[spam] C'est cette nouvelle (puisque c'est plus une nouvelle qu'autre chose) qui m'a donné envie et de voir l'adaptation (ou du moins la version) animée et de m'intéresser à l'auteur. Pas grande hésitation à avoir quant à savoir s'il faut se précipiter dessus ou non, de mon avis. Un grand monsieur dont d'aucun dirait qu'il a les yeux qui saignent sur le papier. C'était mon “+1”, merci :) [/spam]
Revenir en haut Aller en bas
K4
Komrad Karibou
Komrad Karibou
avatar

Féminin Nombre de messages : 1812
Age : 26
Localisation : semper litteraris
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: La dernière lectance   Dim 1 Juil 2007 - 17:18

Mon bouquin de géo de l'an prochain :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://k4breathing.deviantart.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La dernière lectance   Dim 1 Juil 2007 - 17:40

Lectance en cour: Le crépuscule des Idoles de Friederiech Nietzsche (philo). Un condensé de sa pensée, il aborde des points, les critique (presque tout) et offre sa vision des choses: comme la valorisation des inégalités, de la violence (exemple: la guerre est l'unique moyen d'expression de la liberté), un critique constante des valeurs chrétiennes, etc. Un grand philosophe qui a inspiré pas mal de gens (philosophes nazis par exemple). Une certaine pensée par de là le bien et le mal.

Lectance à venir (pour la prépa): Alain, Platon, re Nietzsche, Descartes. En lettres, Balzac et deux ou trois livres d'histoires/géo en cadeaux bonus.

Lectances perso envisagées: Cathéphisme de l'Eglise catholique (la doctrine offcicielle) et Être chrétien de Hans Küng.

ça m'occupe d'établir mon programme de lecture.
Voilà le programme.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: La dernière lectance   Lun 2 Juil 2007 - 16:02

Je re-spam et je m'en excuse d'avance. Simplement l'effondrement de ma tour-bibliothèque-mur porteur viens de me ramener La Tombe des Lucioles évoqué plus haut d'un long égarement, et avec le livre l'interview de l'auteur qui y figure.

J'en extrait ces quelques lignes :

Citation :
Le texte de la Tombe des Lucioles je l'ai écrit en avril 1967, à une époque où l'écriture romanesque était pour moi une question urgente. Le récit participe indéniablement de l'autobiographie, mais au fil du travail le caractère confésionnel s'effaçait peu à peu : j'embellissais. Là où il aurait fallu écrire les regrets pour la soeur morte, avec la tristesse, et raconter les faits le plus crûment, et en une sorte d'oraison funèbre, la fiction - c'est à dire le romanesque - a pris le dessus. Et c'était inévitable, dans la mesure où j'étais moi-même le héro. Cette part de fiction elle me brûle toujours, comme une lame enfoncée dans ma chair... Je crois que ma vision des choses a définitivement pris forme le 27 août 45, quand j'ai vu mourir cette petite soeur toute décharnée après un mois de famine. Mon travail d'écrivain s'est entièrement construit sur cette expérience que j'ai cependant travestie, narrée en me faisant plaisir à moi-même. Car en vérité je n'étais pas aussi tendre que l'adolescent du récit (sic). J'étais cruel : c'est en mangeant le dû de l'autre que j'ai survécu ; c'est en en refoulant cette cruauté que j'ai écrit ce récit qui m'a permis par la suite de gagner ma vie. J'ai triché avec cette souffrance, la plus grande je crois qui se puisse imaginer, celle d'une mère plongée dans l'incapacité de nourrir son enfant (car dans le récit j'affecte aussi d'établir des liens de sang entre le frère et la soeur alors qu'en réalité nous étions tous deux des enfants adoptifs). Et moi qui suis plutôt d'un naturel allègre, j'en garde une dette, une blessure profonde, même si les souvenirs à la longue s'estompent. C'est dur, et je comprends fort bien qu'un écrivain, dont le lot est sans doute d'affronter cette sorte de dette, puisse tomber dans la folie, voire se suicider.
Revenir en haut Aller en bas
steelcity
Commence à rouiller
Commence à rouiller
avatar

Masculin Nombre de messages : 2121
Age : 40
Localisation : Lozère
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: La dernière lectance   Mar 3 Juil 2007 - 12:14

Citation :
Un grand philosophe qui a inspiré pas mal de gens (philosophes nazis par exemple)
mais pas que les nazis... je ne sais pas qui d'autres, mais je sais qu'il n'a pas inspiré qu'eux, j'ai peur que cet exemple ne conforte niezche dans le cliché qu'on a déjà de lui, et je trouverais ça dommage, parce que c'est quand même un très grand auteur à lire !!!! (un peu comme mishima d'ailleurs, pas totalement fou...)

Ma lectance actuelle (j'ai pas fini), j'aime beaucoup :
L'enfant de Jules Vallès.
L'histoire d'un enfant que ça maman frappe/maltraite, qu'elle habille n'importe comment, et qui est la risé de ses camarades. L'incompréhension de cet enfant face au monde qui l'entoure, et comment il passe quand même quelques bons moments. Le tout raconté avec des mots d'enfants. J'ai envie de faire un image : ce roman est un cocktail composé d'un peu de L.F. Céline et d'un peu de Sempé (un mélange de voyage au bout de la nuit et du petit nicolas...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://steelcity.deviantart.com
marvin
Un ballon?
Un ballon?
avatar

Nombre de messages : 2049
Age : 36
Localisation : avignon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: La dernière lectance   Mer 4 Juil 2007 - 18:12

le festival d'avignon a du bon, on y trouve aussi la p'tite foire au livre en bas de la rue de la rép' : et quelques bijoux fort peu onereux y trainent.

j'y ai récupéré du Vian, du Nothomb et du Kafka dont j'ai commencé la lecture de "la métamorphose".

enjoy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://psykomarvin.deviantart.com
steelcity
Commence à rouiller
Commence à rouiller
avatar

Masculin Nombre de messages : 2121
Age : 40
Localisation : Lozère
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: sortir du débat nieztchéen ...   Mar 10 Juil 2007 - 7:13

Le dernier bookaing (c'est comme ça comme dit avec l'acent de chez moi) que j'ai lu c'est
"24 heures dans la vie d'une femme"
dans une pension BCBG de la riviera, une femme quitte son mari et ses enfants pour un homme qu'elle connait à peine, en suive des débats et Miss C... en viens à raconter comment 20 ans auparavant le cours de sa vie à basculer après une rencontre. une femme respectable peut elle tout quitter pour un homme qu'elle connait à peine ?
J'ai adoré ce bouquin, il est très "fort".
Certain on peut être vu le film eponyme avec Agnès Jaoui qui est très bon aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://steelcity.deviantart.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La dernière lectance   Jeu 12 Juil 2007 - 12:34

Le Médecin Malgré Lui de Molière


Euuuh... bah Molière quoi...


( Et je ne devrais pas demander ca ici, mais est-ce que parmis vous des personnes ont vu Molière d'Ariane Mnouchkine ?? )
Revenir en haut Aller en bas
Pins
Il a du mal avec les cons.
Il a du mal avec les cons.
avatar

Masculin Nombre de messages : 1769
Age : 28
Date d'inscription : 24/07/2006

MessageSujet: Re: La dernière lectance   Ven 20 Juil 2007 - 13:38

Nan.
:D

Moi je suis plongé dans Arto Paasilinna. J'ai fini (pour la 3ème fois) Le Fils du Dieu de l'Orage, qui traite de la reconversion de la Finlande à la foi ancestrale, par le truchement de l'arrivée sur Terre du fils de Ukko Ylijumala, le Dieu de l'Orage, délirant et hilarant :D

Et là je touche à la fin du Lièvre de Vatanen, un journaliste qui roule sur un lièvre, le soigne, et abandonne son ancienne vie pour devenir une sorte de vagabond, aventurier, toujours avec son lièvre... Très très drôle, captivant, féérique, on a plus l'impression d'une grande promenade, pour ne pas dire vadrouille, en Finlande qu'autre chose...

Bref voilà, c'est très très bien et sachant qu'il m'en reste encore 3-4 sur ma table de chevet que je n'ai jamais ouverts, je suis bien content *danse*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thepins.deviantart.com/
pierre-o
Invité



MessageSujet: Re: La dernière lectance   Sam 21 Juil 2007 - 21:29

marvin a écrit:
j'y ai récupéré du Vian, du Nothomb et du Kafka dont j'ai commencé la lecture de "la métamorphose".

enjoy.

Bon choix.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La dernière lectance   

Revenir en haut Aller en bas
 
La dernière lectance
Revenir en haut 
Page 2 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» [McKinley, Tamara] La dernière valse de Mathilda
» trouver un mot avec la dernière syllabe
» La Dernière Prophétie de Gilles Chaillet
» Tank d'Indiana Jones et la dernière croisade
» La dernière vidéo de Danny MacAskill

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Francophone deviantART :: Divers - Tuto, Art, Ciné, Etc. :: Littérature-
Sauter vers: