AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  StaffStaff  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La dernière lectance

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
pierre-o
Invité



MessageSujet: La dernière lectance   Dim 13 Mai 2007 - 12:22

Un peu comme le topic cinoche sur la dernière séance, je propose ici un topic sur le dernier bouquin que vous avez lu, je crois pas que le topic existe sinon ben je demande aux admins de le virer dans ces cas-là... tout genre accepté... avec un petit résumé (genre repiquer ce qu'il y a sur la 4è de couv') et nous dire ce que vous en avez pensé... (j'vous préviens, je suis capable de dire : "c'est à chier", je m'autorise à la dire, en précisant que les propos n'engage que celui qui les lance !!)

Alors, je viens de finir un bouquin dont on avait cessé de me parler pendant mes études (d'espagnol).

L'invention de Morel de Adolfo Bioy Casares.

Dans une île déserte, un justiciable en fuite découvre des choses fantastiques. Répétées à l'infini, les images des anciens habitants de l'île parcourent le paysage, figées dans un discours éternel. L'amour du fugitif envers un des mystérieux personnages le conduira à découvrir Morel et sa machine infernale, puis à intégrer son monde.
Un roman qu'il ne faut pas se contenter de ne lire qu'une fois, un petit chef-d'oeuvre


Ecrit dans les années 40. Roman court, alambiqué, très touffu, complexe etc... une idée géniale pour l'histoire. Cela dit pas facile à lire car truffé de considérations métaphysiques sur la solitude, l'amour impossible, l'immoralité... bref, un roman de littérature fantastique typiquement dans la lignée des romans argentins du même type (cf Borges). Donc oui, je pense qu'il faut le lire plusieurs fois car c'est assez déroutant. La réussite tient de cette déroute, où le lecteur est réellement aussi paumé que le protagoniste sur son île. Protagoniste-narrateur (narrateur intra-diégétique pour les gourmets, en focalisation externe) qui écrit comme un journal de bord de sa vie sur l'île.

A vous !
Revenir en haut Aller en bas
karasu-no-moria
Bison Futé
Bison Futé
avatar

Masculin Nombre de messages : 360
Age : 29
Localisation : Den'l'picard
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: Re: La dernière lectance   Dim 13 Mai 2007 - 12:39

Mon dernier livre lu, sa doit etre Conversations avec la Mort, de Léa Silhol (la Tisseuse).

Dans une maison obscure, durant les douze nuits les plus dangereuses de
l'année, un écrivain noue avec la Mort en personne un dangereux
dialogue.

L'enchantant de ses récits, à l'instar d' une moderne Schéhérazade, il
lui montre son propre visage à travers le miroir de nos yeux. Nos yeux
de mortels, de tombes ensevelies dans le désert à d'étranges
laboratoires ; d'opéras viennois en planètes portant le nom d'antiques
Enfers ; de studios d'étudiants sanguinaires aux rues gelées de New
York…

Mais au travers, aussi, de l'âme trouble des hommes, de démence d'artiste en amour d'enfant, de prédation en sacrifice.

Et la Mort écoute, tandis que dehors le monde se tait…

Un receuil de 12 récits fantasy, assez glauque pour certains, mais passionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-no-moria.deviantart.com
K4
Komrad Karibou
Komrad Karibou
avatar

Féminin Nombre de messages : 1812
Age : 26
Localisation : semper litteraris
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: La dernière lectance   Dim 13 Mai 2007 - 13:06

Une Exécution Ordinaire, le dernier Marc Dugain.

Je l'avais acheté pour plusieurs raisons : Le Monde 2 en avait fait une bonne critique, j'avais grandement besoin d'un bouquin - même roman comme ici - sur le Koursk et aussi d'un auteur que ma prof connaît pour un compte-rendu tordu qui passe bien (finalement, Marc Dugain, connaît pas, mais La Chambre des Officiers, si -_- )...

Et je ne suis pas déçue ! Je voulais re-découvrir Dugain (La Chambre d.o. c'était si loin et La Malédiction d'Edgar était trop aventureux - le FBI, moui, encore fallait-il que ce soit bien traité) et je n'ai pas été déçue.

Certes, le style est simple mais c'est surtout le contexte historique, l'image de la Russie et les hypothèses que tout le monde connaît au sujet du naufrage qui m'ont un peu déplu, parfois trop clichés, parfois trop grand public, comme s'il fallait parler Russie sans devenir barbant parce que le pays l'est, barbant.

Finalement, c'est très mitigé. Parfois, c'est un réel bonheur de lire le portrait d'un sibérien, tellement universel, magnifique et réel, parfois on déplore une si pauvre mise en contexte dans le pays et ses traditions. Pourquoi les traditions, me direz-vous d'ailleurs ? Mais parce que ce livre est une fresque incroyable de la Russie et de son histoire et que tout son potentiel tient dans cette vision large et assez objective de ce qui s'y passe. Le fait que Vladimir Vladimirovitch Poutine y soit présenté en trois facettes en est la preuve : le jeune gosse né d'un servant de Staline, le héros qui relèvera l'Armée Russe et le dictateur qui oublie ses sous-mariniers au fond de la Barents.

Simple mais superbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://k4breathing.deviantart.com
pierre-o
Invité



MessageSujet: Re: La dernière lectance   Dim 13 Mai 2007 - 13:42

K4Breathing once again, as-tu vraiment 14 ans ou est-ce supercherie ?

Pas trop fan de la litté russe et de ce qui touche à la Russie en général, parce que je la trouve trop rude, contemplative et âpre... je note le nom du bouquin parce que si justement je peux me sortir du cliché typique des pays de l'est, c'est pas plus mal...
Revenir en haut Aller en bas
K4
Komrad Karibou
Komrad Karibou
avatar

Féminin Nombre de messages : 1812
Age : 26
Localisation : semper litteraris
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: La dernière lectance   Dim 13 Mai 2007 - 15:20

Mais j'ai vraiment 14 ans *confus*

Contente que tu aies été "emballé" par mon petit texte. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://k4breathing.deviantart.com
pierre-o
Invité



MessageSujet: Re: La dernière lectance   Lun 14 Mai 2007 - 14:58

K4Breathing a écrit:
Mais j'ai vraiment 14 ans *confus*

Et bah, encore une fois chapeau... et dire qu'on traite les ados comme des mongols en général... enfin... bon...

Bon sinon, je viens de finir Le Puits/Les Adieux de Juan Carlos Onetti, écrivain uruguayen du XXè siècle... (toujours des auteurs de langues espagnole, je suis un peu "obligé" pour mon plaisir et mes activités aussi)

"Avec ses putes expressionnistes, ses poètes ratés, ses communistes aigris, l'univers d'Onetti est peuplé de personnage types. Comme pour mieux dénoncer le désarroi et la solitude de l'homme dans la ville, confronté au regard des autres. Le regard de ceux qui ne doutent pas et qui croient - inconscients des poreuses frontières du rêve et de la réalité - à l'unicité de leur destin"

Onetti est un écrivain de la solitude, qui ne s'intéresse pas aux "choses" mais à leur périphérie. Un style sec qui décrit toujours avec une forme de dégoût l'espèce humaine dans ce qu'elle a de plus solitaire... Le Puits est un roman court qui raconte l'histoire d'un mec qui vit mal avec ses congénères et s'invente des histoires, ce qui le fait passer aux yeux des autres pour un idiot, rêveur etc... Les Adieux, court roman également, est l'histoire d'un cafetier qui observe les faits et gestes d'un de ses clients étrange, malade, solitaire, peu affable... etc...

Onetti est l'écrivain de la ville, mais pas de la ville qui bouge, plutôt de cette ville qui nous laisse tomber, à nous retrouver si seuls à travers la foule. C'est un arrêt sur le temps, des refoulements introspectifs, une savante lenteur... etc... J'ai préféré Le Puits, d'abord sur la forme plus aérée et malgré tout, pour cette part d'espoir qu'il laisse à l'homme pour essayer de s'extraire du banal, du quotidien aliénant de la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La dernière lectance   Ven 25 Mai 2007 - 13:56

Je sens que je vais venir m'abreuver ici ... j'aime lire ..je lis beaucoup ... et n'en déplaise à Pierre-O de bons vieux Tolstoï et d'autres plus contemporains ...l'écriture russe est tourmentée comme son histoire ..et si divers par l'origine de l'écrivain ... la Russie il faut la voir dans ses éclatements ...politiques et surtout ethniques.
Oui, cela peut donner de l'écriture âpre ... parfois contemplative .. rude comme la l'immensité du pays peut le créer ...mais c'est bien souvent une écriture qui chante autre chose que le désespoir ... c'est souvent le chant de peuples " asservis " qui se revendiquent " libres " désormais.
Je me sauve ...pardon de vous avoir dérangé!
Revenir en haut Aller en bas
Malathorn
Membre sympa
avatar

Masculin Nombre de messages : 105
Age : 29
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: La dernière lectance   Ven 25 Mai 2007 - 20:01

Le lys dans la vallée de Balzac
Un jeune homme, cadet d'une famille noble, se retrouve a un bal derriere une jeune femme dont il tombe tout de suite sous le charme à cause de ses belles épaules blanches... Malheureusement, il ne sait ou habite son rêve d'un soir...
La chance lui sourit finalement, il découvre son lieu d'habitation... et la découvre mère de deux enfants, et marié a un comte, ancien éxilé et qui a des accés de folie... Apres avoir reussi a gagner sa confiance, son amitié et finalement son amour, qui restera neanmoins platonique, s'ensuit une grande aventure morale, d'entraide, mais toujours placée sous le signe de l'Amour avec un grand A.
Après, il y a, bien sur, moultes aventures (les comtesses anglaises sont fort tétues !) ... mais je ne voudrais pas vous gacher le plaisir si vous auriez envie de lire cet excellent livre !

Balzac a un style vraiment à part, il arrive a jouer avec les mots avec une grande facilité, nous montre un coté de l'Amour qu'aujourd'hui on semble feindre de ne plus voir, et tres sincerement m'a enchanté par ses belles phrases ("Les servir toutes, n'en aimer qu'une"), et son romantisme qui me touche vraiment...
bref, un très bon bouquin, fort peu connu me semble-t-il, et qui mérite pourtant un excellent commentaire ! (Pour ceux qui ont aimé Le père Goriot, il n'y a aucune raison de ne pas aimer celui-là ! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malathorn.deviantart.com/
zeckl
Viking Casquée
Viking Casquée
avatar

Féminin Nombre de messages : 2856
Age : 30
Localisation : Glasgow, UK
Date d'inscription : 16/06/2006

MessageSujet: Re: La dernière lectance   Ven 25 Mai 2007 - 21:01

Moi très simple, alors je sais pas si c'est pas attirance subjective à cause du monde qui m'entoure...

Le XXè siècle expliqué à mon petit-fils, Marc Ferro.

Déjà, dans les étalages, quand j'ai vu Marc Ferro mon oeil a tilté, parce que quand t'es dans les études d'histoire, y'a des noms qui reviennent.... Puis j'ai vu ce bouquin, pas épais, d'une collection qui a fait plus d'un bouquin et il se trouve que j'étudie le XXè ce semestre.... Donc je sais pas vraiment si c'était dans le but d'étudier ou de lire, bêtement.

Comment expliquer à nos enfants le siècle qui vient de s'achever et l'héritage parfois douloureux qu'il nous a légué? Continent rendre compte de la complexité des deux guerres mondiales, de la décolonisation, de la diversité des régimes politiques, de l'ambivalence des progrès économiques et sociaux? En répondant à ces questions, Marc Ferro retrace le parcours d'un XXe siècle jalonné de tragédies et d'utopies, tout en nuances et en contradictions. Il évoque les grands événements qui ont marqué le siècle et revient sur les définitions de génocide et de totalitarisme avec pédagogie et clairvoyance. Une présentation alerte et vivante du siècle passé et des clefs pour comprendre le présent.

Des questions simples, si simples, du genre : Quelles sont les différences entre les deux guerres mondiales ? ou encore Quel souvenir garde t'on de Mussolini, Hitler, Staline ? Peut-on comparer les génocies ?
Donc voila, des questions si bêtes qu'on penserait pouvoir y répondre, parce que pour certains c'est du maché et remaché (merci le second cycle), pour d'autres c'est du merci Arté et compagnie.... Mais ces questions, finalement, y répondre de façon concise, c'est pas facile.... Je veux dire, en cinq ou dix pages, c'est pas facile.... certains font des thèses là dessus ! Pour ça je loue l'auteur ! Au départ ça m'a fait chier (j'le dis franchement) de mettre 8€ dans 100 pages (écrit gros en plus) mais c'est un bel apport et au final je regrette pas... J'ai vraiment aimé.

Du reste, j'ai pas le temps de lire autre chose que de l'histoire, donc si vous voulez j'vous fais un topo de chaque livre que j'lis mais ça va en gaver plus d'un ! :D XDDDDDD

Edit: j'ajoute que si vous êtes en 3ème ou en première ou ce que vous voulez, n'hésitez pas. Ca simplifira, Marc Ferro est pas né d'hier, c'est un historien assez.... réputé et dans ce livre il sait mettre des mots justes et efficaces là où des profs, manquant de pédagogie ou de limite, vont mettre des paragraphes entiers, sans vous intéresser, vous perdre et au final vous emmerder plus qu'autre chose. Pas d'âge pour lire ce livre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zeckl.deviantart.com
Cobaye
Mégère acariâtre
Mégère acariâtre
avatar

Nombre de messages : 403
Localisation : De passage
Date d'inscription : 22/05/2006

MessageSujet: Re: La dernière lectance   Ven 25 Mai 2007 - 21:15

zeckl a écrit:


Du reste, j'ai pas le temps de lire autre chose que de l'histoire, donc si vous voulez j'vous fais un topo de chaque livre que j'lis mais ça va en gaver plus d'un ! :D XDDDDDD


Fais tourner les notes de lectures ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://p3yotl.deviantart.com
zeckl
Viking Casquée
Viking Casquée
avatar

Féminin Nombre de messages : 2856
Age : 30
Localisation : Glasgow, UK
Date d'inscription : 16/06/2006

MessageSujet: Re: La dernière lectance   Ven 25 Mai 2007 - 21:39

Cobaye a écrit:
zeckl a écrit:


Du reste, j'ai pas le temps de lire autre chose que de l'histoire, donc si vous voulez j'vous fais un topo de chaque livre que j'lis mais ça va en gaver plus d'un ! :D XDDDDDD


Fais tourner les notes de lectures ^^

Ca va pas non ? Hey en plus j'suis une "résumeuse" de malade ! 350 pages ? J'te les résume en 4 fiches ! Même pas peur ! Etme dites pas que c'est facile, passque là j'vous coupe les bras, les jambes et c'qu'il en reste (s'il en reste) !!
Ahah ! Mon travail vaut de l'or, d'ailleurs, note à ceux qui entrent en première année l'an prochain avec une dominante Moderne/Contempo, on peut s'arranger sur les tarifs ! XDDDD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zeckl.deviantart.com
Pins
Il a du mal avec les cons.
Il a du mal avec les cons.
avatar

Masculin Nombre de messages : 1769
Age : 28
Date d'inscription : 24/07/2006

MessageSujet: Re: La dernière lectance   Ven 25 Mai 2007 - 21:53

Eh ben moi, le dernier livre fini c'est :
Notes From A Small Island, de Bill Bryson



En VO s'il vous plaît :D
Les dernières impressions sur le Royaume-uni avant le grand départ pour les USA.
Que j'vous explique, Bill Bryson est un auteur qui a fait beaucoup de récits de voyages, de chroniques de la vie quotidienne, il est originaire de l'IOWA mais est allé vivre au Royaume-Uni avec sa femme originaire de la perfide albion. Et au bout d'un moments, la bougeotte les reprends et ils repartent pour les states, donc Bill Bryson décide de visiter une dernière fois TOUT le Royaume-Uni, seul et uniquement avec les... transports en communs ! AU ROYAUME-UNI !
Donc là je ne peux que soutenir l'appréciation du Times, c'est en effet un livre à ne pas lire en public de peur d'émettre de lourds éclats de rires !
Hilarant, bien écrit, Bill Bryson ne se fait pas de cadeaux, ya plein d'anecdotes délicieuses, d'impressions hilarantes et surtout les jugements de Bryson sur les gens qu'il rencontre assez souvent, je cite par exemple un préposé à la moustache irritante, non, pas laide ou mal rasée, irritante. C'est jubilatoire, de toutes façons le nombre de fois où j'ai pleuré de rire devant un Bryson...
Génial.

Et là j'en ai trois en cours, toujours Nietzsche que je lis quand j'ai l'esprit propice à la réflexion parce que c'est pas évident et j'aime bien pouvoir tout comprendre...
Sinon Bill Bryson, Neither Here Nor There, toujours en VO ^^, les voyages du gars Bill en Europe, avec tous les stéréotypes que ça implique, quoique en France il dit que les gens sont beaucoup plus gentils qu'avant, mais ne peut s'empêcher de conclure "par contre les chauffeurs de taxis sont toujours aussi cons" :D .
Et le dernier, c'est l'ensemble des Racontars Arctiques de Jørn Riel, des histoires de chasseur au groënland, à en chialler de rire là aussi (d'ailleurs je me prive pas :D ), à la limite de la légende, des personnages très attachants, des enterrements qui durent des jours au bout desquels on ne sait plus très bien qui est mort tellement on est fin bourré... Je lis ça comme une friandise, vraiment génial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thepins.deviantart.com/
pierre-o
Invité



MessageSujet: Re: La dernière lectance   Ven 25 Mai 2007 - 22:57

Chronique d'une mort annoncée de Gabriel García Márquez.

(désolé de ne proposer que des bouquins latino-américains une fois de plus mais bon, on connaît mes études et mon job ici, donc je mélange intérêt et plaisir)


Santiago Nasar va être tué, tout le monde le sait à l'avance dans le village, tout le monde connaît Santiago Nasar beaucoup de gens l'apprécient et pourtant il sera tué. On croit à une blague, à des rumeurs d'ivrognes... etc... mais à la suite de divers imprévus et malgré le fait qu'on connaisse les intentions meutrières des frères Vicario, il sera tout de même tué. Pas de chance.

En effet la mort est annoncée dès le début du roman... un roman court, facile à lire qui fourmille de dizaines de personnages.

Le génie de l'écrivain colombien est d'annoncer tout dans le titre et de quand-même arriver à captiver le lecteur avant qu'il ne referme le livre.

N'en déplaise à ceux qui aiment Tolstoï :D
Revenir en haut Aller en bas
Cobaye
Mégère acariâtre
Mégère acariâtre
avatar

Nombre de messages : 403
Localisation : De passage
Date d'inscription : 22/05/2006

MessageSujet: Re: La dernière lectance   Sam 26 Mai 2007 - 9:19

zeckl a écrit:


Ca va pas non ? Hey en plus j'suis une "résumeuse" de malade ! 350 pages ? J'te les résume en 4 fiches ! Même pas peur !

Ahhh mais c'est pile ce qu'il me faut!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://p3yotl.deviantart.com
zeckl
Viking Casquée
Viking Casquée
avatar

Féminin Nombre de messages : 2856
Age : 30
Localisation : Glasgow, UK
Date d'inscription : 16/06/2006

MessageSujet: Re: La dernière lectance   Sam 26 Mai 2007 - 10:59

Cobaye a écrit:
zeckl a écrit:


Ca va pas non ? Hey en plus j'suis une "résumeuse" de malade ! 350 pages ? J'te les résume en 4 fiches ! Même pas peur !

Ahhh mais c'est pile ce qu'il me faut!

Il va falloir payer cher... TRES cher ! *vilain*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zeckl.deviantart.com
K4
Komrad Karibou
Komrad Karibou
avatar

Féminin Nombre de messages : 1812
Age : 26
Localisation : semper litteraris
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: La dernière lectance   Lun 28 Mai 2007 - 21:53

Le Marché de la faim - We Feed The World
Erwin Wagenhofer
Max Annas


Oui, c'est le livre du film. Film que je voulais absolument voir et qui est - malheureusement - rapidement disparu des affiches de cinés (UGC le premier, vous comprenez, c'est pas hollywoodien avec des blondes et des effets spéciaux, en plus ça fait mauvaise image pour les pepsis qu'on vend à l'entrée donc <_<)... Je suis tombée sur le livre, je n'ai pas hésité. Tout en sachant que ce dernier me permettrait - oh, c'est paru chez Actes Sud - de prendre du recul, et ne pas être influencer par les images, tout en gagnant en terme de chiffres, de détails et autres informations qui rendent le texte toujours plus intéressant de véracité.

Mais venons-en aux faits.
Ce n'est pas un roman. Je souligne ce point autant que l'on soulignerait que Da Vinci Code en est un, car ici, c'est à prendre au sérieux. C'est une enquête menée par cet écrivain autrichien du nom bien autrichien lui aussi de Wagenhofer, aidé par un journaliste. C'est sérieux. Ca parle nourriture. Ca parle mondialisation, semences hybrides, semences génétiquement modifiées (oui, OGM, si vous préférez), ONG impuissantes face aux gouvernements, etc. Je ne vous raconte pas tout le livre mais vous expose ici les titres/sous-titres des chapitres, afin de vous en donner une idée :

I. Les Légumes, "Tomates de combats", transporteurs et paysans affamés - II. Le Pain, Soja, pain invendu et soie de porc - III. Le Lait, Vaches dopées, puissance de grands groupes et superbactéries - IV. La Viande, Bourses de fumier, déhets d'abattoirs et émissions toxiques - V. Le Poisson, Les farines de poisson, l'aquaculture et le nouveau saumon géant - VI. L'eau, Eau virtuelle, soif réelle - VII. La Faim, Crash crops, subsistance et victimes de la faim - VIII. Consommer, Carburant écologique, commerce équitable et supermarchés bio - Faire un film honnête, par E. WagenHofer


C'est avec un sentiment totalement différent de celui que j'avais à l'achat que je referme ce livre. Je pensais, et conservais cette idée à la fin du premier chapitre, tomber sur un livre totalement anti-libéral, anti-mondialisation, sans preuves à l'appui et "peut-être" et "si" & cie...

Certes, au début, et encore par la suite, le reproche que l'on peut faire au livre est celui, mais c'est compréhensible face au sujet traité et à ce que l'on découvre, d'être parfois trop naïf. Parfois, il est exagéré de parler de l'UE comme d'un tyran qui ne fait qu'appauvrir sans nourrir... Mais je crois que cette image s'estompe réellement au fil du texte. En tout cas, on ne peut échapper à des faits réels, tel que celui que votre yahourt Activia est mauvais pour votre système immunitaire, que des entreprises qui vendent des semences hybrides prennent le contrôle de toute l'économie roumaine, etc.

IL EST DONC ESSENTIEL QUE VOUS LE LISIEZ
Je ne déconne pas ! Faites pas "ouiii, si je le vois... s'il est pas trop cher... putain 170 pages, c'est looong...", surtout si vous ne vous êtes jamais réellement informé sur le fonctionnement de l'agriculture moderne (moderne n'a rien de mélioratif - oh non).

Lisez-le. Être innocent, ça va deux secondes, mais il ne faut pas déconner quand la moitié de la population risque de manquer d'eau d'ici à 50 ans parce que les entreprises prennent l'eau comme une marchandise et se l'approprie, la vendant à des prix fous.



J'espère seulement que ce post ne finira pas dans les oubliettes du topic *soupir*


PS :Pierre-o, ça devrait te plaire comme bouquin :)


Dernière édition par le Lun 28 Mai 2007 - 21:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://k4breathing.deviantart.com
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: La dernière lectance   Lun 28 Mai 2007 - 21:55

De table basse à lit d'appoint, le corps de mes lectures n'a de cesse de constituer un mobilier toujours plus vaste...
Que voulez-vous, je ne suis pas Saint-Just. Car c'est bien de lui dont il est question, venant d'achever la biographie qu'en a fait Albert Ollivier.
Ouvrage historique, évidemment, mais aussi et surtout rencontre avec l'un des acteurs de la Révolution les plus intriguants, complexes.
Classés par thématiques, les événements qui jalonnent la vie de celui que l'on appelera bientôt l'Archange de la Terreur réussissent à exercer un pouvoir de fascination de roman tout en se mêlant de recherches et de théorique. Une intrigue réussie donc, au service de l'Histoire.

Saint-Just et la force des choses, de Albert Ollivier, aux Éditions Rencontre (à noter, dans cette édition, l'introduction de Michel Droit qui confie à l'intime la relation entre l'auteur et son sujet).

Dernière acquisition : Sept pierres pour la femme adultère, de Vénus Khoury-Ghata.


Dernière édition par le Dim 10 Juin 2007 - 18:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
pierre-o
Invité



MessageSujet: Re: La dernière lectance   Lun 28 Mai 2007 - 22:23

K4Breathing a écrit:
Le Marché de la faim - We Feed The World
Erwin Wagenhofer
Max Annas


Oui, c'est le livre du film. Film que je voulais absolument voir et qui est - malheureusement - rapidement disparu des affiches de cinés (UGC le premier, vous comprenez, c'est pas hollywoodien avec des blondes et des effets spéciaux, en plus ça fait mauvaise image pour les pepsis qu'on vend à l'entrée donc <_<)...
[...]

Edit Nine: Moi j'aime pas les pavés-quote.

[...]
Lisez-le. Être innocent, ça va deux secondes, mais il ne faut pas déconner quand la moitié de la population risque de manquer d'eau d'ici à 50 ans parce que les entreprises prennent l'eau comme une marchandise et se l'approprie, la vendant à des prix fous.



J'espère seulement que ce post ne finira pas dans les oubliettes du topic *soupir*


PS :Pierre-o, ça devrait te plaire comme bouquin :)

Et paf, d'abord un pavé "quote" pour faire plaisir à Kafein !!

Ensuite, oui ça devrait me plaire, j'aime bien les trucs nuancés, tu m'aurais dit direct que c'étit anti-libéral à la José Mauvais (son nouveau nom suite à son score "présidentiel") j'aurais zappé parce que la caricature m'essouffle, m'éreinte, en matière de politique et encore plus de politique sociale... je voulais aller voir le film en plus mais j'ai pas pu, tu m'apprends qu'il y a un livre (je savais pas du tout), donc je vais l'acquérir sous peu.

Et j'ai tout lu ;) Par respect pour ceux qui font des pavés, j'aime lire les longs posts môa...
Revenir en haut Aller en bas
pierre-o
Invité



MessageSujet: Re: La dernière lectance   Lun 28 Mai 2007 - 22:25

Yessaameh a écrit:
De table basse à lit d'appoint, le corps de mes lectures n'a de cesse de constituer un mobilier toujours plus vaste...
Que voulez-vous, je ne suis pas Saint-Just. Car c'est bien de lui qu'il est question, venant d'achever la biographie qu'en a fait Albert Ollivier.
Ouvrage historique, évidemment, mais aussi et surtout rencontre avec l'un des acteurs de la Révolution les plus intriguants, complexes.
Classés par thématiques, les événements qui jalonnent la vie de celui que l'on appelera bientôt l'Archange de la Terreur réussissent à exercer un pouvoir de fascination de roman tout en se mêlant de recherches et de théorique. Une intrigue réussie donc, au service de l'Histoire.

Saint-Just et la force des choses, de Albert Ollivier, aux Éditions Rencontre (à noter, dans cette édition, l'introduction de Michel Droit qui confie à l'intime la relation entre l'auteur et son sujet).

Dernière acquisition : Sept pierres pour une femme adultère, de Vénus Khoury-Ghata.

Bien présenté en tout cas le bouquin... je note ça quelque part... quant à Michel Droit, il a été un sacré magouillard à une époque donc bon, je sais pas si c'est un gars décisif...
Revenir en haut Aller en bas
pierre-o
Invité



MessageSujet: Re: La dernière lectance   Lun 28 Mai 2007 - 22:46

Je viens de finir

La fille et le trombone de l'auteur chilien Antonio Skármeta

Skármeta est l'auteur aussi de Une ardente patience qui est le roman qui a donné le scénario du film "Le facteur"...

Sur le port d'Antofagasta, au Chili, débarque d'Europe un joueur de trombone portant dans ses bras une fillette de deux ans. Elle est orpheline, la guerre a tué ses proches. Elle sera confiée à Esteban, un émigré de longue date qui serait son grand-père. Qu'importent les liens du sang, ceux de la tendresse sont souvent plus forts. La jeune enfant a pris le nom de sa grand-mère, Alia Emar. Mais qu'est-ce qu'un nom sans identité ? Elle vivra comme les autres émigrés le rêve américain l'Empire State Building, le jazz, les soaps, avec le projet de devenir une jeune fille de son temps, moderne et cosmopolite, en se rendant à New York. Emotion et humour accompagnent ce grand roman sur l'exil et la musique

Bouquin tout simplement génial, roman faussement autobiographique d'une gonzesse au caractère trempé... l'écriture est superbe, généreuse, bourrée d'images magnifiques, avec une histoire émouvante mélant crise identitaire, contexte politique (le Chili d'avant Allende) et érotisme en filigranne... plus de 300 pages de pur bonheur, j'ai eu un coup de génie en l'achetant. Vraiment une superbe histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: La dernière lectance   Mar 29 Mai 2007 - 2:39

pierre-o a écrit:
quant à Michel Droit, il a été un sacré magouillard à une époque donc bon, je sais pas si c'est un gars décisif...

Décisif ? Non, sûrement. Subversif ? Sans aucun doute. Mais du texte dont il est question ne ressort que ce pourquoi il fut commandé : introduire, pas même préfacer puisque que préface de Malraux il y a. Dans ce cadre, il sut rester à sa place. Il apporte une lumière sur les similarités qui ont pu rapprocher le biographe et le personnage historique. Sans précipiter dans une lecture effrénée du texte lui-même, c'est un plus bienvenu.

Par contre, j'ai beaucoup de mal à m'empecher de lire un bouquin dont on me parle, donc si vous pouviez arrêter d'en jeter... Je vous assure que je n'ai plus de place.

J'espère que personne ne satisfaira cette demande ;)
Revenir en haut Aller en bas
K4
Komrad Karibou
Komrad Karibou
avatar

Féminin Nombre de messages : 1812
Age : 26
Localisation : semper litteraris
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: La dernière lectance   Ven 1 Juin 2007 - 21:56

Après la lecture d'un livre qui me pousse aujourd'hui à examiner les compositions des aliments que je mange et à prendre (beaucoup) de recul sur l'alimentaire (dans les supermarchés, etc.), et qui, bien que très intéressant, n'avait rien de réjouissant, je me suis offert une petite pose romantique-classique avec Erec et Enide (en abrégé tout de même, mais c'est le rédac chef de l'école des lettres qui me l'avait offert alors je me disais qu'il faudrait que je le lise au plus vite <_<)...

Mon avis est tout frais, j'ai entamé ce livre hier, en ai dévoré une centaine de pages et l'ai fini il y a une trentaine de minutes. Que dire d'un classique comme celui-ci ? Rien, n'est-ce pas... Si encore j'arrive à ne pas aimer le style si notoire d'écrivains comme Alexandre Dumas, Chrétien de Troyes, lui, ne se renie pas. C'est simple, léger, beau, ah oui, tellement beau... Je me suis réconciliée avec cet auteur, dont j'étais traumatisée après l'avoir (mal) étudié en 5e...

Ca laisse rêveur (utopiste?) des histoires d'amours aussi belles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://k4breathing.deviantart.com
K4
Komrad Karibou
Komrad Karibou
avatar

Féminin Nombre de messages : 1812
Age : 26
Localisation : semper litteraris
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: La dernière lectance   Dim 3 Juin 2007 - 11:55

La Nuit qui ne finit pas
Agatha Christie

Ca commence bien, histoire d'amour (presque) parfaite, tumultes de deux classes sociales opposées aux extrêmes qui se réunissent dans un mariage masqué par le mensonge et de fausses lettres, dont les témoins sont trouvés au hasard, dans la rue. L'idéologie d'une riche héritière américaine, tombée amoureuse d'un jeune, pauvre, ambitieux, anglais, au détour de la vente d'une immense propriété. Ca bâtit des chimères comme ça bâtit une maison ultra-moderne sur cette dite-propriété, mais qui est maudite : des gitans y auraient habité avant d'avoir été chassés et veulent apparemment reprendre leur bien...

Il y a un souffle de romantisme, digne de l'époque d'Agatha Christie. Jusque là, rien de très surprenant, on n'en attend pas moins (pas plus ?) de la petite-grande Christie. Et le meurtre se fait désirer... D'ordinaire, avec elle, ça ne tarde pas. Mais là, il n'arrive que la moitié du livre largement passée, au point que, je suis sûre, la plupart des lecteurs ont connu un manque d'engouement avant son arrivée, tant tout est prévisible, bien arrangé, bien prévu : chiant.

Et pourtant, lorsque celui-ci - le meurtre - arrive, le livre prend une tournure telle que si les personnages n'étaient pas les mêmes, on se croirait dans un autre livre. Et c'est là, la beauté du livre. La romancière se lâche, les crimes se succèdent, les suspects nous tombent sur le dos, un à un, et notre incompréhension est partagée avec le petit Mike qui narre l'histoire, la maîtrisant parfois, pas assez à d'autres moments...

Les bohémiens du début du livre, qui avaient instauré un climat surréel mais connu de tous, sont en réalité les fondements d'une divagation extraordinaire dans le fantastique que je n'ai encore jamais rencontré dans les autres livres de Christie. Désillusionné ou au contraire enchanté, on ressort de ce livre, sans aucun doute avec un léger regret pour le milieu du livre, qui ne nous paraît plus si chiant que ça, maintenant. Ah ! Que nous fûmes aveugles ! Tout s'est passé devant nous, et nous ne pensions qu'à regarder notre montre... Ca, c'est incontournable quand on s'engage dans un policier de la Reine Intrigue. Mais en revanche, il est fortement conseillé à tous ceux qui ont toujours trouvé cette dernière trop conventionnelle, trop anglaise, trop raisonnable et expliquée, car il vous fera, et si vous êtes normalement constitué du moins et avez sûrement déjà lu un Christie au bahut, changer radicalement d'avis...

Dans mon cas, je l'avais déjà lu il y a 4 ans, ce qui enlève un peu à l'intrigue mais offre néanmoins une autre dimension à l'histoire. Mais javais d'ores et déjà accroché. Il demeure aujourd'hui dans le Panthéon de mes livres, si ce n'est celui que je préfère, dans le genre. Dommage qu'il soit si peu connu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://k4breathing.deviantart.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La dernière lectance   Ven 8 Juin 2007 - 22:20

Lambeaux Charles Juliet
Devant le lire pour ce cher et tendre bac de français (maths, svt et ciences-physiques par la même occasion), je me suis décidée à l'acheter et à ne pas l'emprunter à quelqu'un.
Première approche presque repoussante, c'est idiot à quel point une simple couverture de livre peut ne pas donner très envie de lire les pages qui se cachent derrière...
Je me suis quand même lancée et cela ne fut pas difficile. Je suis très rapidement bien rentrée dans la lecture, et du coup je l'ai très vite terminée ( il n'est d'avance vraiment pas long).

_
Citation :
Dans Lambeaux, Charles Juliet a voulu rendre hommage à ses
deux mères, l'une biologique et l'autre adoptive. Cadet d’une famille
de 4 enfants, il est placé dans une famille suisse
suite à l’internement de sa mère dans un hôpital psychiatrique (à cause
d’une tentative de suicide). Elle mourra de faim le jour de ses 38 ans,
victime de "l'extermination douce" orchestrée par les nazis.
Dans la première partie du livre, il retrace les pensées,
l’hésitation, les doutes ou exprime la souffrance de sa mère grâce aux
mots qu’elle n’avait pas. À la fin de la première partie, peu avant sa
mort, il raconte comment sa mère a exprimé son besoin de vocabulaires :
« Je crèveParlez-moi !Parlez-moi !
Si vous trouviezLes mots dont j’ai besoinVous me délivreriezDe ce qui m’étouffe »

La seconde partie est l'autobiographie
de l'auteur : son enfance, son amour pour sa famille adoptive, ses
études (école militaire d'Aix-en-Provence, service de santé militaire
de Lyon puis apprentissage autodidacte de la littérature),
et enfin son "éveil à soi-même" : après avoir vaincu sa longue
dépression, il devient écrivain et réalise enfin "combien passionnante
est la vie".
Wikipedia


Surement une lecture assez simple, mais tout de même ma dernière. Quoi que ma réelle dernière lecture, fut en réalité une relecture du Supplément au Voyage de Bougainville de Diderot et avant celle-ci une relecture de Phèdre de Racine. Ces deux derniers étants deux livres que j'ai étudié cette année.
Revenir en haut Aller en bas
zeckl
Viking Casquée
Viking Casquée
avatar

Féminin Nombre de messages : 2856
Age : 30
Localisation : Glasgow, UK
Date d'inscription : 16/06/2006

MessageSujet: Re: La dernière lectance   Ven 8 Juin 2007 - 22:30

Ouark que de sales souvenirs... J'aime pas le lycée/collège pour ça, toujours les mêmes auteurs.... Snif !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zeckl.deviantart.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La dernière lectance   

Revenir en haut Aller en bas
 
La dernière lectance
Revenir en haut 
Page 1 sur 11Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» [McKinley, Tamara] La dernière valse de Mathilda
» 15 photos marquantes des dernières décénies
» trouver un mot avec la dernière syllabe
» La Dernière Prophétie de Gilles Chaillet
» Dernière C5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Francophone deviantART :: Divers - Tuto, Art, Ciné, Etc. :: Littérature-
Sauter vers: